Usage des quartiers

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (386 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Présentation du livre :

- On part à l’époque d’une pensé délaissant le développement collectif en faveur d’une compensation de handicaps territoriaux ce qui amené vers un objectif visantprioritairement la diversification du territoire (des activités et des classes) en délaissant plus ou moins la mobilisation sociale (rupture de cette méthode au moment de la loi d’orientation sur la ville (LOV-1991)).
- Puis vint le moment où l’on se rendit compte qu’il ne suffisait pas de compenser mais qu’il fallait créer, recréer la ville « vers une fonction de relégation des entreprises et non plud’aménagement)
C’est a cet enjeux décisifs que va finalement nous amener le travail de Philippe ESTEBE : celui d’un dépassement réussi de la géographie prioritaire par la géographie volontaire commeseul alternative à la pérennisation des territoires handicapés.

L’usage des quartiers traite d’une question présentant une analyse « d’une certaine manière » géographique des politiques publiques :- « La fabrication de la géographie prioritaire »
- les fameux « quartier » qui sont à la base de la politique de la ville et de l’intervention des pouvoirs publiques dans les domaines banlieuespopulaire.

L’ouvrage retrace le processus de développement (l’histoire, l’origine) de cette catégorie et la représente à la fois à travers les nécessités de la construction d’une politiquepublique nationales et les apports décisifs de l’INSEE.

Philippe Estebe analyse les parties-pris politiques et interprétatifs qui entoures les différents états de cette géographie prioritaire en montrantle lien qui s'établit entre cadres cognitifs et logiques d'action.

L'ouvrage montre combien la diversité des interprétations possibles de la géographie prioritaire ouvre la voie à une diversité derégimes locaux de solidarité dans lesquels les communes jouent un rôle prépondérant.

Cette analyse " par le bas " de la politique de la ville permet d'en éclairer le statut paradoxal : un...
tracking img