Utopie de la connaissance de soi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1042 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Si la connaissance de soi est utopique, devons nous pour autant y renoncer ?

Introduction:

La société actuelle contribue à donner aux gens une valeur devenue plus professionnelle que personnelle. De fait de plus en plus de gens se réduise à la connaissance de leurs taches plus qu'à leur propre connaissance. De plus , le progrès technologique et la matérialisation de tous ce qui nousentoure amène à la perte de cette connaissance de soi. Cet éloignement nous rend à même de croire que la connaissance de soi est devenue une fin utopique. Ainsi nous sommes amené à nous poser la question suivante:
« N'est-il pas illusoire de chercher à se connaître réellement, ou au contraire, faut-il aller plus loin dans la réflexion pour y parvenir? »
Après avoir défini rapidement ce qu'est laconnaissance de soi, nous verrons dans un premier temps que la connaissance de soi à des limites mais mais n'est pas pour autant illusoire. Ainsi, dans une seconde partie nous démontrerons que ces limites peuvent être superficielles

Plan détaillé

I- Qu'est-ce que la connaissance de soi

c'est le fruit de la conscience de soi
notion de communication
définition claire

II- L'utopie de laconnaissance de soi

La connaissance de soi est utopique dans le sens ou on ne la saisi pas correctement.
Certes, la connaissance de soi est indubitablement incomplète, et présente quelques limites cependant.

1.Des limites humaines
Il n'y a pas d'objectivité dans la connaissance de soi.
Les capacités mentales ne permettent pas directement de se connaître tel que l'on est.
Ex: notre cerveau nenous transmet pas naturellement cette connaissance.

2.Des limites superficielles (surmontables)
- Il s'agit moins pour le sujet de se connaître que d'être efficace, dans les situations plus ou moins quotidiennes.
=> Il est de nature humaine de se mesurer à autrui en cherchant sa propre efficacité plutôt que de s'observer dans la relation que l'on peut entretenir.

- L'être humain prendconscience en communiquant. On a tendance à dire que la connaissance de soi est un moyen qui va au delà de nos propres capacités.
=> alors qu'en réalité la conscience de soi (la communication) est l'héritage compensatoire de la perte de nos instincts naturels. ( En échange de cette diminution de nos instincts, la communication nous à permis de développer un nouveau moyen de se reconnaître dansnotre environnement) . Nieztche approuve cette théorie mais évoque quand même le fait que cette conscience à des effets négatifs car la communication est un reflexe de défense, de repli sur soi : «  pendant que nous parlons, l'individu en nous ne s'exprime pas »

3.Un processus et non une fin
- le processus de connaissance de soi est souvent défini par la nécessite de s'isoler, s'exclure pour seconcentrer, réfléchir à qui on est véritablement, émettre des hypothèses sur soi même, etc
Ou bien encore en consultant quelqu'un de qui on attend qui nous dise qui l'on est (psychologue, parents, amis, prêtre, etc)

Ainsi l'on dispose des pistes sur nous même qui nous amène à croire que l'on se connait. Mais ces hypothèses et ces affirmations extra-personnelle (qui ne viens pas de soi) ne sontpas concrètes. Ce serait assurément une erreur de penser que l'on puisse se connaître de manière significative, pleine et entière, en s'isolant, ou en s'adressant à quelque psychologues ; ou de croire que la connaissance de soi puisse s'apprendre dans un livre. Cette connaissance est bien sûr un processus, pas une fin en soi, et de là réside toute l'utopie dont on parle.

III- Parvenir à seconnaître, une possibilité plus simple qu'il n'en paraît.

On ne parle plus d'utopie lorsque l'on dispose les clés de la connaissance de soi;

1)La connaissance de soi passe par la conscience .

- Il faut être conscient de ce que l'on est dans ses actions mêmes,c'est-a dire dans ses relations. Ce n'est ni dans l'isolement ni dans le repli que l'on découvre sa vraie nature, mais dans les liens...
tracking img