Utopie de thomas more

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5517 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
More est un philosophe anglais de la renaissance. Très avant-gardiste pour son époque, il fut un des seuls à mettre sur pied une philosophie de vie autre que celle dictée par l’église Chrétienne. Extravagant dans ses pensées et son idéal d’une cohabitation entre êtres humains, il nous en apprend toujours et encore sur le bon fonctionnement d’une société libre, basée sur des valeurs d’équité, dediscipline et de tolérance. Ce projet nous a fait comprendre qu’il est possible de fondée un pays où argent, jalousie et compétition sont remplacés par le respect, la solidarité et la propriété collective. Comme dans toute société, l’Utopie contient des failles selon les différents aspects traités tout au long du texte. La justice, en effet, est basée sur l’équité et le respect collectif de tous etchacun. Cependant, les lois mélangées aux mœurs sont parfois traditionnelles et dépassées pour notre vision actuelle d’une vie collective.
Les lois

Afin de bien comprendre les lois utopiennes et leurs différences par rapport à la position originelle telle que décrite par John Rawls, voici la définition de ce qu’est une loi dans son sens propre. Selon Le Petit Larousse, une loi estune : «prescription établie par l’autorité souveraine de l’État, applicable à tous et définissant les droits et les devoirs de chacun.» Dans la société utopienne défini par More, les lois se confondent avec les mœurs du peuple, les principes fondamentaux et les valeurs que la société prône en vu de son bon fonctionnement. La différence entre les lois utopiennes et les mœurs de ce pays est mince.Les classes, le style de vie, le rythme de travail s’appliquent à tous et font finalement partie des valeurs communes de l’Utopie.

Par exemple, à la page 66, on note une loi ambiguë aux mœurs : « Dès qu’une fille est nubile, on lui donne un mari, et elle va demeurer avec lui.» Les rapports entre les citoyens semble strictes et traditionnels que c’est ainsi qu’on pourrait les confondre avec deslois, non-écrites dans le cas présent.
La constitution familiale de l’Utopie contient plusieurs lois qui sont, comme l’exemple précédent, ambiguë par rapport aux mœurs. Des traditions qui sont maintenant encrée comme une loi dans le fonctionnement de la société : «Le plus âgé, comme je l’ai dit, préside la famille. Les femmes servent leurs maris, leurs enfants, leurs pères et mères; les plusjeunes servent et les plus anciens.» (p. 67) Une vieille tradition qui est maintenant une loi non-écrite respectée par tous.
L’agriculture est un métier obligatoire à tous : « Il est un art commun à tous les Utopiens, hommes et femmes, et dont personne n’a le droit de s’exempter, c’est l’agriculture.» (p.61) Et donc, cette loi est basée sur le bien commun et l’équité afin de ne jamais manquer derien. On peut donc affirmer qu’elle n’est pas en lien avec les mœurs.

Rawls propose la position originelle dans le but de placés l’autorité souveraine de l’État, donc ceux qui décident des lois, sous un voile d’ignorance, c’est-à-dire ne connaissant pas leur position sociale, leurs capacités physiques, leurs dons, leurs habiletés, etc. Ainsi, se retrouvant dans cette matrice où l’on ne se connaîtpas soi-même, les lois sont bâties en vue du fonctionnement équitable de la société et non par souci du bien-être individuel. Selon lui l’impartialité et l’objectivité sont nécessaires pour une coexistence harmonieuse entre chaque les individus ayant, cependant des valeurs et des idéaux différents. Le concept de position originelle de Rawls est basé sur l’équité tout en respectant les valeurspropres à chaque groupe et individus. Le but de cette position est de permettre l’intérêt individuel de chacun mais, basée une manière de penser universelle et impartiale, vu leur ignorance de la conception de la vie.
Afin de comparé la position originelle par rapport au principe des lois utopiennes, je ferai passer les exemples précédents de lois aux principes de justice soit, le principe des...
tracking img