Utopie et argumentation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2571 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Deux types de plans
Plan thématique Intro En s’inscrivant à la suite de Thomas More (Utopia, 1516), Fénelon et Montesquieu racontent la vie d’un peuple fictif, les habitants de la Bétique dans le premier passage issu des Aventures de Télémaque), les Troglodytes dans le deuxième. Voltaire dépeint le dénouement des infortunes de son contre-héros, Candide. Ces trois fictions argumentatives ont encommun d’avoir été écrites à l’aube ou au cœur du mouvement littéraire des Lumières. Dans ces trois extraits, le lecteur est invité à découvrir un pays lointain, voire imaginaire, et l’on verra que le dépaysement est une réflexion sur la réalité et sur les conditions du bonheur.

1. La tentation de l’ailleurs a. Un voyage dans le temps Fénelon, récit d’Adoam que Télémaque aurait rencontré lors deson périple avec Mentor la Bétique est située par rapport aux repères antiques des « Colonnes d’Hercule » ou la « terre de Tharsis ». (parachronie) Uchronies (récits de SF) : 1984 ou Le Meilleur des Mondes : dystopies 1984 : roman située trente-cinq après sa publication et qui figure une société totalitaire et cauchemardesque, où chacun est surveillé en permanence par des caméras. Le Meilleur desMondes : un monde eugéniste comme l’univers de Bienvenue à Gattaca. b. Un voyage dans l’espace La Bétique est une province située à l’extrême-sud de l’Europe (actuelle Andalousie) Candide loin de sa Westphalie natale séjourne près de Constantinople Thème de l’orientalisme au XIXè en peinture ( Ingres, Delacroix, puis plus tard au XXè s. Matisse et Picasso) et littérature (Flaubert, Salammbô ;Hugo, Les Orientales ; Loti) Roman épistolaire des Lettres persanes dominé par le motif de l’Orient. c. Un voyage hors du réel Les univers décrits sont coupés du réel. La Bétique vit prospère aux frontières du monde réel : « pays fertile sous un ciel doux » (l. 1) Ses habitants comme les Troglodytes ne cherchent pas à entrer en contact avec notre société : « ils ne faisaient aucun commerce au-dehors» (l. 19) De même, le vieillard qui reçoit Candide ne se soucie pas de ce qui se passe à Constantinople et vit replié sur sa famille. Oubli et déni par le lecteur de son monde : « les délices de l’âge d’or » (l. 5) (mythe d’Eden), « les délices de la vie champêtre » (l. 25), « du café de Moka qui n’était point mêlé avec le mauvais café de Batavia et des îles. » (l. 16)

1 M. QUINTIN – LycéeCalmette – Nice – 1ère S4

2. La vision du bonheur Peinture de scènes de bonheur empreint de sérénité et de vertu. « Le bon vieillard » prendre « le frais sous un berceau d’orangers ». (l. 5-6) Les habitants de la Bétique se promener paisiblement sur des chemins « bordés de lauriers, de grenadiers, de jasmins. » (l. 11) Les Troglodytes partagent « le bonheur d’une condition toujours parée del’innocence. » (l. 26) a. Une vie simple, tournée vers le bien Bonheur lié à une double harmonie : - Les hommes savent profiter d’une nature généreuse Ils se contentent de ce qu’ils ont : « ils ne veulent souffrir que les arts qui servent aux véritables nécessités des hommes » (l. 21-22 ; « Dans ce pays, la cupidité était étrangère ». (l. 29) ; « je me contente d’y envoyer vendre les fruits que je cultive» (l. 11-12), « je n’ai que vingt arpents » (l. 19). Modèle d’une vie « simple », « champêtre » parcourt les trois extraits. = vie en autarcie, où « l’ambition » et « la lâche et noire envie » (l. 36, Fénelon) sont absentes et où prédomine la simplicité (« vie simple et frugal » - l. 24, Fénelon) - Les hommes cherchent à se faire plaisir au lieu de se nuire b. Une vie dénuée du vice Refus duconflit (jalousie, désir) vie collective harmonieuse Le souci de la collectivité et des autres est important dans les trois textes : les Troglodytes prient pour leurs proches plutôt que pour eux-mêmes : « Ils n’étaient au pied des autels que pour demander la santé de leurs pères, l’union de leurs frères, la tendresse de leurs femmes. » (l. 16-17) Accueil de l’étranger, hospitalité dans le ch. XXX...
tracking img