Valeur et repartition dans la theorie de ricardo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4325 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
VALEUR ET REPARTITION DANS LA THEORIE DE RICARDO

I – La théorie ricardienne de la valeur et des prix

A) La valeur
1) Les notions de valeur
2) Les types de marchandises
3) Détermination de la valeur d’échange des marchandises reproductibles
4) Le problème des différentes qualités de travail
B) Les prix
1) Définitions
2) Convergence du prix courant des marchandises vers leur prixnaturel

II – La répartition

A) La rente
1) Définition
2) Détermination du montant de la rente
3) Rente et valeur des produits agricoles
4) Les causes de l’augmentation de la rente
B) La détermination et l’évolution du taux de profit
1) La relation inverse entre salaires et profits
2) La détermination des salaires
3) Détermination du taux de profit
4) L’effet de l’accumulation du capitalsur les salaires et le taux de profit
C) Comment ralentir cette « marche » vers l’état stationnaire ?

Conclusion

Aspects biographiques

David RICARDO naît à Londres en 1772 dans une famille de banquiers juifs. À 14 ans, il travaille avec son père à la Bourse de Londres. En 1792, il se spécialise dans les placements financiers.

1793 : Il se marie avec une Quaker (membre d’une deséglises protestantes) ; et à cause de ça, il rompt tout lien avec son père. Il spécule et amasse une immense fortune.

1815 : Il va se dégager progressivement des affaires. Il investit son argent dans les domaines, les prêts et les taux français (car les taux d’intérêt français sont supérieurs aux taux d’intérêt anglais).

Dès 1797, il commence à consacrer une partie de sa journée à autre chosequ’aux affaires. En 1799, il lit “Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations” d’Adam SMITH et se lance immédiatement dans l’Économie. Un an après, il fait ses premiers écrits, qui sont des écrits monétaires.

1810 : Il publie “The high price of bullion”, qui est un recueil d’articles monétaires.
1815 : “Essai sur l’influence d’un bas prix du blé sur les profits du capital”.
1817: “Principes de l’Économie politique”.

Il devient parlementaire en 1819 ; et meurt en 1823.

Projet de Ricardo

Ricardo avait un projet en Économie politique. Son sujet central est la répartition de la richesse dans l’économie. C’est ce qu’il écrit dans une lettre à son ami Malthus. C’est nouveau ; avant, les auteurs s’étaient plutôt centrés sur la croissance.
Ricardo écrit : « Déterminerles lois qui gouvernent cette répartition constitue le principal problème en Économie politique ».
Les deux questions de la richesse et de la croissance sont liées selon lui. Il y a un partage du produit entre les trois classes. Or, l’indicateur de croissance potentielle d’une économie est le taux de profit.

taux de profit = montant des profits
montant du capital investi

C’est l’argentinvesti dans la production de marchandises. Il contient le capital fixe, tout ce qui sert plus d’une fois ; et le capital circulant, qui ne sert qu’une seule fois.
Ce qui motive l’accumulation de capital, c’est le taux de profit. Il va donc décider de la croissance.
Donc : Le problème-clé de Ricardo sera la détermination du taux de profit.

La thèse de Ricardo est que l’accumulation du capitalengendre une baisse du taux de profit. Qu’est-ce qui peut enrayer cette baisse ?
En 1815, quand il écrit son essai, Ricardo dit que c’est une hausse de l’importation de blé à bas prix.

I – La théorie ricardienne de la valeur et des prix

A) La valeur

Le défi que se lance Ricardo est de faire une théorie de la valeur indépendante de la répartition, et notamment, il est très important pourlui qu’une augmentation de la valeur n’engendre pas une augmentation des prix.

1) Les notions de valeur

Ricardo en distingue deux :

 la valeur d’usage
 la valeur d’échange

La valeur d’usage d’une chose exprime l’utilité de cette chose. Elle est d’autant plus grande que la chose est importante.

La valeur d’échange d’un bien exprime le pouvoir de ce bien d’être échangé contre...
tracking img