Veille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2690 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

|Veille Stratégique |
| |
| |
|
||
| |

Sommaire

Introduction p4

I) Définition de la veille p5

A - L’audit des besoins p5
B - Mise en place de la veille p5
C - Objectif de la veille p6

II - Recherche et collecte des sources p8

A - Recherche des sources p8
C - La collecte et archivage des sources p9

III -Base de connaissance p10

A - Choix de la base p10
B - Classification des informations p10
C - Analyse et exploitation de la veille p10

Conclusion p11

Introduction

Avec l’émergence des nouvelles technologies, une véritable guerre de l’information est née. Il est dotant plus vrai que l’arrivé d’internet conforte cette idée. Ce dernier s’est transformé en un lieu d’échange, et de partagede l’information. Il permet d’accéder à une multitude de connaissances, mais ces dernières peuvent s’avérer parfois être, peu fiables, voire erronées.
Le volume de l’information diffusé sur l’ensemble de la toile, nécessite avant tout de faire un tri. Pour cela, les moteurs de recherches permettent aux utilisateurs, de faciliter et d’affiner leurs démarches en déterminant « des mots clés ».Une fois les données récoltées, il convient de mettre en place en système de veille qui permettra d’alimenter une base de connaissance.

La veille est un processus par lequel un individu, ou une entreprise, recueille un ensemble d’informations et de connaissances, dans le but de prendre des décisions stratégiques dans un futur proche. Elle représente un atout stratégique pour les entreprises, detoutes tailles, qui plus est si la concurrence est forte. Anticiper les tendances en matière réglementaire, concurrentielle, sociale, et être en première position pour développer une innovation ou se lancer sur un nouveau marché, sont autant d’avantages décisifs pour une entreprise.

Définition de la veille

La veille, c’est l’art de l’anticipation. C’est la capacité de suivre descentaines de sources d’informations, repérer les nouvelles et suivre les modifications apportées aux sites internet.
Il existe de nombreuses définitions de ce terme. L’AFNOR définit la veille comme un état de vigilance permettant la collecte, l’exploitation et la diffusion sélective et permanente d’informations sur l’environnement d’une organisation sous tous ses aspects (économiques, juridiques,culturels, sociaux, historiques, écologiques.). Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial pour en anticiper les évolutions.
Tout compte fait, la veille qu’elle soit scientifique et technique, stratégique ou documentaire se formalise schématiquement, dans la mise en place d’un processus organisé, composé de trois étapessuccessives qui sont la collecte, le traitement et la diffusion de l’information. Schématiquement, car il ne s’agit pas d’établir une fois pour toutes un processus standardisé qui serait applicable à tout environnement. Au contraire, ce processus doit être directement adapté aux besoins et orientations spécifiques de la structure dans laquelle il prend place. Il suppose l’application d’uneméthodologie, de traitement et de diffusion de l’information ainsi que l’emploi d’outils spécifiques, d’analyse et de traitement de l’information.

De ce qui précède, pour Rostaing Hervé, le mot veille est souvent employé pour désigner cette activité de surveillance de l’environnement des entreprises. On trouve ainsi les applications veille industrielle, veille stratégique, veille environnementale,...
tracking img