Vendre aux diaspora

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1747 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Vendre aux diasporas, quand ceux qui sont restés vendent à ceux qui sont parti

Il est extrêmement difficile de compter le nombre exacte de personnes issues de diaspora dans le monde, d’autant plus qu’avec la mondialisation les statu perdent en clarté, une personne peut ainsi vivre entre deux pays, ou alors être né dans un pays, grandir dans un autre puis finalement d’installer et fonder unefamille dans un troisième. Les possibilités sont quasi infinies, mais dans cet horizon les individus qui ont eu cette vie sont souvent, et pour plusieurs raisons attachés à plusieurs cultures et cherchent à se procurer des produits issus des territoires constitutifs de leurs identités.
Cette situation pousse souvent les entreprises des pays d’origine à s’installer dans les pays d’installation, laclientèle de base étant généralement très facile à conquérir, ce qui peut ensuite ouvrir la voie à de belles réussites.
Pour analyser ce phénomène à la lumière des enseignements du cours, nous nous analyseront la clientèle globale de ce type d’entreprise, puis sur les entreprises elles même et leurs méthodes pour vendre à travers plusieurs exemples

I- Une clientèle difficile à cerner, etdifférente en fonction des histoires des diasporas, mais un désir de retour commun.
Il est impossible de dessiner une diaspora type, les origines, les modes de consommation, les catégories sociales sont différentes d’un pays d’origine à l’autre. Si les immigrés maghrébins en France par exemple sont généralement issus des couches les moins favorisés dans leurs pays d’origine, ca n’est pas le cas dela diaspora marocaine aux états unis, dans les deux cas, les modes d’accès aux clientèles et les entreprises qui tentent d’attirer la population diffèrent.
Cependant nous pouvons identifier quelques leviers simples : les membres des diasporas ont bien souvent un désir de retrouver dans leur pays d’accueil, les produits de leurs pays d’origine. Ce désir peut être motivé par différents facteurs.Pour les migrants de première génération cela peut être tout simplement du à l’habitude ou à la nostalgie. Les produits recherché par cette génération peuvent en fonction des moyens aller de l’alimentaire à la décoration.
Les migrants iraniens aux états unis par exemple sont largement demandeurs de produits de décoration type tapis, puisque le tapis est en Iran au cœur d’un mode de vie que lesmigrants, une fois à l’étranger ne veulent pas complètement quitter d’où une certaine multiplication des entreprise d’import export de tapis installés dans les grandes métropoles iraniennes (à Tabriz et Isphahan en particulier).
Si pour la première génération les leviers principaux sont la nostalgie ou l’habitude, pour la seconde ils peuvent être légèrement différents. Les enfants d’immigrés n’ontsouvent jamais réellement été habitués à consommer les produits qu’ils achètent, ou pas de façon exclusive comme leurs parents. Les produits de leurs pays d’origine sont pour eux un symbole d’appartenance à une communauté, ou une manière de se rappeler leur enfance.
En dehors de ces quelques leviers de base, nous pouvons estimer que le profil du consommateur est plutôt difficile à cerner. Sacatégorie socioprofessionnelle peut être variable, le prix qu’il sera prêt à mettre dans le produit lui aussi. Cependant en fonction de l’histoire de la diaspora dans le pays d’accueil il est possible au cas par cas de dresser un portrait assez fidèle du consommateur type. Nous prendrons deux exemples, celui des iraniens de Los Angeles, et des iraniens d’Allemagne (le choix du même pays d’origine pourles deux cas a pour objectif d’écarter certains biais).
L’immigration iranienne aux états unis commence essentiellement à partir de 1979, la date de la révolution islamique. A cette époque un certain nombre de dignitaires de l’ancien régime, des juifs iraniens ou d’autres membres des minorités religieuses (chrétien arméniens en particulier) décident d’immigrer aux Etats Unis. Une petite...
tracking img