Vendredi ou les limbes du pacifique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4494 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Tournier ne cherche pas à faire de son territoire un territoire mythique : nous sommes dans ce roman, Vendredi ou les limbes du Pacifique, en présence d’un territoire qui a déjà la valeur d’un mythe : l’ile déserte .Et c’est en partie grâce à cette toile de fond que Tournier va bénéficier d’une reconnaissance dans le monde littéraire, car il obtient le Grand Prix du Roman de L’AcadémieFrançaise même s’il reprend un thème éculé.
Donc, avant toute chose, je vais vous présenter brièvement l’auteur
Michel Tournier est né le 19 décembre 1924 à Paris, cadet de 4 enfants c’était un « écolier exécrable », reconnaît-il dans son autobiographie intitulée «Le vent paraclet »publiée en 1977, ila été exclu de plusieurs établissements, ce qui ne l’empêchera pas heureusement de découvrir laphilosophie en 1941(il va suivre les cours de Gaston Bachelard à la Sorbonne, soutient un diplôme sur Platon)et part en Allemagne en 1946 pour étudier la philosophie allemande. La culture allemande ,d’ailleurs, a imprégné son enfance : un de ses grand-père a été prêtre et professeur d’allemand, sa mère est germaniste ;
Revenu en France, il échoue au concours de l’agrégation, en 1949, tout comme MichelButor, et renonce alors à l’enseignement, qui restera à ses yeux une « vocation contrariée ».
Il sera donc traducteur, journaliste à Europe 1. En 1958 il est nommé chef des services littéraires des éditions Plon ;
Et parallèlement, il suit les cours de Claude Lévi-strauss au Musée de L’Homme et découvre ainsi l’ethnographie, et les sociétés dites sauvages, ce qui va lui donner certaines basespour l’écriture de Vendredi ou les limbes du Pacifique .
De plus en plus, il ressent le désir de devenir un romancier, tt en restant un philosophe
sa 1ere œuvre est Vendredi ou les limbes du Pacifique qu’il publie en 1967 à l’age de 43 ans, Le succès est immédiat et car c’est un ouvrage destiné à un large public, puisque qu’il prend la défense du roman traditionnel.(opp avec le Nouveau Roman)sera élu à l’académie Goncourt en 1972 , puis les romans vont se succéder :Le roi des Aulnes, Les météores en 1975, Le coq de bruyère, qui est un recueil de nouvelles, un essai en 1981 : le vol du vampire, un autre roman, la Goutte d’or en 1985, pour ne citer que les plus connus…

Mais Vendredi ou les limbes du Pacifique raconte l’histoire d’un homme, Robinson Crusöe, un anglais originaired’York, qui a abandonné sa femme et ses 2 enfants pour courir le monde. Il a fait des études à l’université, a 22 ans au début du roman, le 29septembre 1759, il embarque sur un bateau nommé le Virginie à Lima. Mais la tempête fait rage au large des côtes chiliennes ; le navire se brise contre un écueil, fait naufrage, et Robinson est emporté par une vague gigantesque. Il ne se réveillera que longtempsaprès, sur une plage déserte. Le roman raconte donc son adaptation à la nature sauvage, loin de tte civilisation. En effet, il reste seul jusque l’apparition de Vendredi, au 7ème chapitre(le roman est d’ailleurs divisé en 12 chapitres). Vendredi est un jeune Araucan, c’est à dire un Indien du Chili, métis, d’une 15aine d’années. Il a été sauvé par Robinson, alors qu’il allait être l’objet d’unsacrifice. Ce sont donc les 2 seuls habitants de l’île , ainsi qu’un vieux chien, Tenn.
Voilà pour le résumé de l’histoire.

Le sujet est donc loin d’être original : on connaît le roman de Daniel Defoe Robinson Crusoë, publié en 1719, et inspiré d’une histoire réelle, celle d’un marin écossais Alexander Selkirk, abandonné à sa demande sur une île de l’archipel Juan Fernandez au large des côtesdu Chili, île où il vivra seul de 1704 à 1709.
Tournier s’en s’inspire très largement il va jusqu’à reprendre les noms des personnages de Defoe; il dira lui même avec beaucoup de provocation « qu’il n’a aucune imagination pour les histoires » mais chaque page du livre est un hommage implicite et évident à Defoe.
L’ile déserte est un thème que l’on retrouve aussi chez Jules Vernes par...
tracking img