Venezuela

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7182 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
la
Itinéraires conseillés Venezuela
Attention, avant de partir, vérifiez si vous vous trouvez dans la saison sèche ou humide (consulter la rubrique « Géographie et climat »), car cela a un impact sur votre itinéraire.

Quinze jours dans l'ouest du Venezuela

Préférablement lors de la saison sèche (décembre à avril)

Caracas

• Centre historique
• Téléphérique et balade dansl’Avila
• Virée nocturne dans l’un des bars et discothèques d’Altamira ou Sabana Grande

Llanos

• Safari dans l’un des hatos de la région

Andes

• Merida
• Los Nevados
• Parcs nationaux et lagunes

Coro

• Visite du village et de la dune de Coro

Parc de Morrocoy

• Chichiriviche ou Tucacas
• Balade dans les cayos

Parc national HenriPittier

• Randonnées dans le parc
• Choroni, Puerto Colombia et les plages

Quinze jours dans l'est du Venezuela

Caracas

• Centre historique
• Téléphérique et balade dans l’Avila
• Virée nocturne dans l’un des bars et discothèques d’Altamira ou Sabana Grande

Ciudad Bolivar

• Visite de la vieille ville

Salto Angel

• Excursion vers les chutes depuisCiudad Bolivar

Grand Sabana

• Safari à partir de Ciudad Bolivar pour admirer la faune et les montagnes tepuys.
• Si plus de temps, partir à l’ascension du Roraima, le plus beau tepuy.

Delta de l’Orénoque

• Excursion dans le delta au départ de Ciudad Bolivar ou, mieux, Tucupita

Trois semaines et plus

On peut combiner l’un de ces deux itinéraires avec les deuxgrandes destinations dans les Caraïbes, l’archipel de Los Roques et/ou l’Isla de Margarita.

Traditions Venezuela

Artisanat et produits régionaux

Pas de Venezuela ni de Vénézuélien sans hamac. Cet indispensable équipage se trouve dans toutes les régions du pays, mais ceux fabriqués du côté de Chichiriviche, sur la côte caraïbe, ont la particularité d’être composés de fines cordes de nylonnouées, colorées, très résistantes et légères. On en trouve aussi de très beaux à base de coton. Les hamacs tissés s’appellent homoco, tandis que les hamacs noués comme des filets de pêche se disent chinchorro. Chez les Waraos (du delta de l’Orénoque), le hamac est le seul et unique mobilier traditionnel. D’ailleurs, maison dans leur langue se dit honoko, le lieu où se trouve le hamac. Voilà fortcertainement l’origine du terme désignant cette géniale invention amérindienne.
Les Waraos comptent parmi les peuples les plus habiles du Venezuela. Ils fabriquent des paniers à base de fibres tirées d’un palmier, avec lesquelles les femmes confectionnent également leurs hamacs. Les hommes se consacrent à la sculpture, façonnant toutes sortes d’animaux du delta dans un bois très léger, le songrito.
ÀPuerto Ayacucho, en Amazonie, le mercado indigeno (marché autochtone) expose à la vente diverses œuvres de talents locaux, essentiellement piaroa et guahibo (des tabourets, des paniers, des poteries, reproductions d’animaux, des flèches, des mobiles, etc.). Dans les Andes, évidemment, le bonnet andin fait tourner le commerce.
À Cumaná, la grande spécialité locale, c’est le cigare roulé à la mainappelé auras ou tabacos. Étrangement, ils le fument à l’envers, c'est-à-dire le bout allumé dans la bouche ! Caripe est réputé pour ses cultures de café. Mis à part le fameux breuvage, tentez les liqueurs de café. Parmi les spécialités amazoniennes, citons seulement la sauce au piment à base de fourmis, ainsi que le cacao, cultivé par les Yekuanas et les miels que produisent les Sanemas, lesPiaroas et les Guahibos.

Fêtes et jours fériés

Les Vénézuéliens passent les vacances, les fins de semaine et les jours de fête à la plage. Caracas connaît alors des jours d’embouteillages infernaux à la sortie et à l’entrée de la ville. Les aéroports et les gares routières sont bondés. Essayez de voyager en-dehors des moments de grand départ ou de retour. Il faudra également prévoir que la...
tracking img