Venise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1593 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
VENISE

Introduction

Ville éternelle des amoureux, célèbre dans le monde entier pour ses canaux et son carnaval, la cité de Venise, en Italie, parait flotter sur l’eau. C’est une oeuvre d’art en elle-même.

Situation géographique

Venise est une ville Italienne située au nord est de l’Italie et elle est la capitale de la région appelée Vénétie dans la plaine du Pô.
Veniseest également dénommée la Cité des Doges ou Sérénissime. C’est une ville de 271 000 habitants sur 412 km², c'est une ville relativement dense (657hab/km²).

Particularité

Venise est née dans un paysage demi-aquatique dessiné par la mer Adriatique et les grands fleuves qui descendent des Alpes. Au Vème siècle, les populations de cette côte, terrorisées par le déferlement des barbares, sesont enfuies plus loin que la plaine marécageuse. Elles se sont enfoncées encore plus loin en direction de la mer, dans la lagune. Elles se sont réfugiées sur des bancs de boue protégés de la haute mer par de longs cordons de sable, les lidos.
Venise est composée d’une centaine d’îlots au beau milieu d’une lagune, c’est à dire un bras de mer peu profond fermé par une dune de sable. Dans cettelagune, le sol des îlots étant instable, les vénitiens ont eu recours aux pilotis. Ils ont fait venir des troncs de pins, de mélèzes, d’ormes, d’aulnes et de chênes, des forêts des Alpes et ils les ont plantés en rangs serrés dans la vase. Après ce travail colossal, les maçons ont aménagé des socles de marbre, la pierre la plus résistante à l’eau. Les îlots qui constituent la lagune de Venise sontreliés par près de 400 ponts ! Entre eux serpentent des canaux sur lesquels on se déplaçait autrefois en gondoles. Une gondole mesure environ 10 mètres de long et 1,50 mètre de large, et pèse plus de 600 kg. Il faut 6 sortes de bois pour la construire et cela coûte aussi chère qu’une auto. Au XVIème siècle on comptait plus de 10 000 gondoles, c’est à peine s’il en reste 500. Aujourd’hui elles nesont utilisée qu’à des fins touristiques ou pour des fêtes particulières.
Les vénitiens utilisent donc les bateaux-autobus dénommés Vaporetti, des gondoles assurent la traversée du grand canal pour les endroits dépourvus de ponts. Venise compte également beaucoup d’embarcations privées et des canots à moteur.
Les vénitiens amarrent les bateaux devant leur porte comme on gare sa voiture.

Lacité de Venise

La place Saint Marc

Venise ne possède qu’une seule vraie place : La piazza San Marco (la place Saint Marc) Elle est sans conteste l’une des places les plus renommées du monde. Elle est le point de départ incontournable de toute visite de Venise. Coeur de la cité des doges, elle accueille les touristes au rythme du battement d’ailes de ses pigeons. Elle est ouverte surle ciel et la mer. Ses arcades courent vers la Basilique San Marco et le campanile fait environ 100 mètres de haut. C’est là qu’en 1609, Galilée montra au Doge Léonardo Donà, le fonctionnement de son télescope. Les campaniles étaient autrefois des tours de guet et des repères pour les navigateurs.

Le pont Rialto

Il s’étend des 2 cotés du grand canal. C’est à cet endroit ques’installèrent les premiers occupants de Venise.

Le palais des Doges

Le long des 3,8 kilomètres du grand canal s’élèvent plus de 200 palais de marbres, dont le palais des Doges. Il fut pendant 9 siècles le symbole de la puissance de Venise. C’était la résidence officielle des 120 doges qui ont gouverné Venise entre 809 et 1797.

Le pont des soupirs

Au XVIème siècle, la prison qui setrouvait dans le palais des doges se révéla trop petite. On en construisit une nouvelle de l’autre coté du canal. Les prisonniers passaient de leur cellule au tribunal par ce pont entièrement fermé afin d’empêcher les évasions. Les condamnés le traversaient pour rejoindre la prison, soupirant de voir le jour pour la dernière fois.

Santa Maria della Salute

Sa construction fut décidée...
tracking img