Verlaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (355 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation sur le poème “L’angoisse”de Paul Verlaine
Dans le cadre du cours de français, nous avons étudié plusieurs poèmes de Rimbaud et lu « Les garçon » de Deutsch qui s’inspire de sa vie.Tous cela nous a amené à un poème de Verlaine intitulé « L’angoisse ». Nous avons tenté de l’analyser en groupe. On a reconnu le but, son contenu, son écriture musicale et le forme du sonnet. Lecontenu exprime la tragédie spirituelle de Verlaine, sa vie n’a pas de sens, comme on peut le voir, la nature ne l’émeut pas, il se moque de l’art, de l’homme, il ne crois pas en Dieu, et ne croit plusen l’amour, Verlaine est las de vivre, et a peur de la mort, en résumé son âme appareille pour d’affreux naufrage, Verlaine se moque de l’art donc de la poésie, doit – on penser qu’ il écrit a contrecœur serais – t – il hypocrite. Ici une grande incohérence est présente. Ce poème est un sonnet car il comprend 12 pieds donc on peut parler d’Alexandrin, 2 quatrains au début avec des rimesembrassé, et 2 tercets forme une rime plate et une rime croisée. La progression du poème est logique, il ne trouve rien au monde qui puisse l’intéressé, donc a la fin (progression logique) il est perdue.Le rythme musical est principalement lié à des constructions répétés, répétition de « ni », « de », « des », « je ». L’écho sonore présente dans «affreux naufrage » nous attire l’attention enrepentant le son « fr » pour en faire quelque chose de frappant. En conclusion, le poème « L’angoisse » de Paul Verlaine que nous avons analysé est un sonnet. Sa chute est logique, le poème adopte unrythme musical basé sur les répétitions et les échos sonores. On remarque également une « grosse » contradiction ; comment un poète peut – il prétendre rien dans l’art. Pour nous, cette poésie faitressortir l’idée d’un homme ne trouvant aucun chemin (trop « large » ? trop « étroit » ?). Privé de repère craignant la mort, lasse de vivre, Verlaine laisse envisager une vie sombrant dans l’alcool....
tracking img