Vers le bac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1154 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 février 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Nourchène Haouas Lundi 7 décembre 2012
Mathilde Pascalon





Des Hommes et Dieu,
Dissertation Français



1ère LMme Arnaldi
Introduction :
L’Art Roman définit la période qui s’étend du début du XIème siècle jusqu'à la seconde moitié du XIIème siècle et précède dans l'ordre du temps l'art gothique : Il domine en Europe du début du XIè siècle au milieu du XIIe et même dans certains pays, jusqu'à la fin de ce dernier. Le Roman correspond au moment ou l’on s’est mis à construire ‘’pour Dieu’’. Une égliseRomane est un bâtiment qui dit Dieu, et dans laquelle tout est symbolique.
L’Art Gothique est plus tardif que l’Art Roman, mais en est cependant issu. Il correspond à un style artistique essentiellement architectural qui se développe en Europe occidentale durant le Moyen-Age. L'évolution de la structure des églises, par rapport à l'art roman, est rendue possible grâce à des innovationstechniques comme les arcs brisés . L'édifice gothique est un système d'équilibre qui cherche à s'alléger pour gagner en hauteur. Il s'élance et crée des ouvertures dans les murs, laissant pénétrer la lumière à travers des vitraux colorés.
L’Art Baroque apparaît au début du XVIIème siècle à Rome, en Italie et se propage rapidement dans toute l’Europe. L'objectif du Baroque est de provoquer l'émotion chezles croyants, de les éblouir et donc de les séduire en leur prouvant au travers de cet art que le catholicisme est une grande religion. Les églises et monuments baroques célèbrent Dieu par l’éclatante lumière qui s’y propage. L’Art Baroque se caractérise également par des illusions, des trompes l’œil, qui rendent une certaine théâtralité aux monuments.


Art Roman :
La première églisevisitée, correspondait au style Roman et se situait dans la commune suisse de Romainmôtier, dans le canton de Vaud. La première fondation de Romainmôtier remonterait au milieu du Vème siècle. A cette époque, Saint Romain et son frère, Saint Lupicin, auraient fondé une communauté de moines ermites à cet emplacement. Ce premier monastère fut détruit par les Allemands au Vème siècle. Une fois cetévénement passé, le monastère fut reconstruit vers 630, par le duc Félix Chramnelène, prince bourguignon et atteste de la fondation de Romainmôtier. Plus tard, en 888, Rodolphe Ier de Bourgogne offre le monastère à sa sœur Adelaïde, avec le droit de le léguer à l’héritier de son choix. En 928, Adelaïde cède, à son tour Romainmôtier à l’abbaye de Cluny. En 1536, le Pays de Vaud est occupé puis annexé parles Bernois. La date du 3 janvier 1537, jour de la mort de Théodule de Riddes, le dernier prieur, marque la fin de la vie monastique à Romainmôtier. Cette abbatiale fut maintes fois détruite, et à chaque fois agrandie pour qu’elle arrive finalement à un monument religieux classé parmi les plus prestigieux de notre pays.
Bien que cette église soit en majeure partie romane, on observe àl’extérieur, que le porche est du style gothique.
On retrouve encore les traits essentiels du premier art roman :
-appareillage de pierres grossièrement taillées
-fenêtres insérées dans les pans de mur.
L’intérieur est une sorte de mélange de l’élégance gothique alliée la simplicité romane :
-Les escaliers intérieurs et extérieurs sont atypiques, c’est à dire que dans les églises, généralement,les escaliers sont montants, tandis qu’ici, ils sont descendants.
-La nef centrale, est voutée en forme de berceau. On peut par ailleurs noter que nef veut dire bateau.
-Les arcades retombent sur des piles rondes
Les décors sont également très simples, autant en ce qui concerne les personnages sculptés que les peintures. On observe par exemple diverses peintures relatant des évènements...