Vers une politique de la jeunesse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2693 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Réalisation d’un concept paper de ‘Gestion de projet’ :
 
Projet d’assistance aux familles victimes suite à la sécheresse dans le département de Linguère.- zone de Ouarkokh, Sénégal
 
 
A. Analyse de l’environnement :
 La production agricole insuffisante, la faible capacité de l’économie de créer des emplois et l’insuffisance des ressourcées alloqués aux services sociaux, contribuentà aggraver la pauvreté qui touche déjà près de 54% de la population du Sénégal.
La majorité des gens pauvres vivent dans le milieu rural. En effet, 75% de la population rurale est pauvre. Ces gens sont représentés principalement par les agriculteurs,les femmes et les jeunes qui survivent grâce aux cultures et l’élevage sur des parcelles très petites, insuffisantes pour le besoin de leur familleLes régions les plus touchés se situent au centre, au sud et au nord-est du pays ou la production et agricole et moins diversifiée. Tout ca, grâce aux difficultés liés du climat, mais aussi pour une répartition inégale des investissements publics.
 Le lieu d’intervention de notre ONG : le département de Linguère.- zone de Ouarkokh
 
L’analyse de la situation :
-          Dans lesrégion rurales, les fermiers qui pratique l’agriculture de subsistance possèdent une partie insuffisante de terrain pour assurer une alimentation correcte pour la famille
-          Les  sources d’eau sont en diminution constante à cause d’une faible pluviométrie.
Notre équipe, composé de 2 membres de l’association se rendent sur place pour évaluer la situation en cause.
 
Le diagnosticSuite au problèmes naturelles apparues- la secheresse- on identifie plusieurs problèmes
- la dégradation du couvert végétal
- la baisse de fértilité des sols ;
- l’acces à l’eau est très limite
- les enquetes nutritionnelles montre que les niveaux de malnutrition sont de plus en plus élèves chez les enfants.
Mis à part les facteurs d’ordre géographique, démographique,politique et macroéconomiques, il existe d’importantes disparités entre les formes prises par le rachitisme parmi d’une part les mères urbaines et plus éduquées et d’autre part les mères rurales et moins éduquées. Les membres de ce dernier groupe sont souvent deux fois plus susceptibles d’avoir des enfants de moins de 3 ans atteints de rachitisme. Qui plus est, les disparités entre zones rurales etzones urbaines, et entre ceux qui vivent dans des bidonvilles et les autres, s’amplifient.
Les facteurs demographiques peuvent compliquer nos efforts :
Plusieurs tendances démographiques observées sont susceptibles d’entraver les efforts de lutte contre la malnutrition chronique chez les enfants. La première est la poursuite de la croissance rapide de la population. Aussi, les pauvres — quisont plus susceptibles de souffrir de malnutrition — présentent en général une plus forte fertilité que les non pauvres ; ceci augmente de manière disproportionnée la taille des populations à haut risque. Ces effectifs renforcés de population contribuent en outre à la pression croissante exercée sur les terres arables de moins en moins nombreuses et à la dégradation écologique des zonesd’agriculture semi-arides à sèches.
Les causes directes de la dégradation des terres sont principalement:
-          la sécheresse ;
-          la mauvaise gestion des ressources en sole et en eau ;
Les causes indirectes :
-          l’augmentation de la population
-          la manque de terre
-          la pauvreté et la pression économique

[pic]Effets
Baisse de la productivité agricole

Manque de l’eau pour l’irrigation des cultures

Dégradation des sols Sécheresse

Objectifs et priorités :
-          la disponibilité d’aliments de bonne qualité sanitaire et nutritionnelle...
tracking img