Versez votre or

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (617 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
AFFICHE « VERSEZ VOTRE OR »

Affiche de propagande 1915

ART engagé
Thématique: « Arts, états et pouvoirs »































Contexte:
Affiche de1915, faite par A. Faire, commandée par l'Etat français et qui s'adresse à la population. A cette date , la France est engagée dans la première guerre mondiale ( août 1914- novembre 1918). A. Faivreest un affichiste du XX° siècle et un caricaturiste dans un plusieurs journaux  (L'assiette au beurre, La Baïonnette, Le Figaro). Il est parmi les seuls affichistes français, qui à l'exemple desAnglo-Saxons,utilisent des moyens iconographiques simples sans recours à la représentation académique des formes ou au langage allégorique.
Pendant la guerre, l'affiche est l'un des principaux moyens decommunication dont disposent les autorités pour s'adresser à la population. Édités en grande série et diffusées rapidement, elles sont placardées sur les façades des édifices publics et sur les mursdes villes et des villages.  

DESCRIPTION:

Ce dessin est composé d'une pièce de monnaie et d'un personnage se détachant sur un fond blanc. Il s'agit d'un soldat allemand (casque à pointe), lefusil en main, baïonnette au canon. Il est à genoux, déséquilibré et assailli par un coq, lancé à l'attaque son bec visant les yeux exorbités de terreur  du soldat. Le coq est sur une pièce de monnaiefrançaise.
Le coq est agressif, débordant de la pièce, en position d'attaque et le soldat a l'air effrayé.
Le coq et la devise Liberté, égalité, fraternité identifient la pièce d'or française.Deux slogans figurent sur cette affiche : "Pour la France versez votre or" et "l'or combat pour la victoire" : c'est un double appel au civisme et au patriotisme pour défendre la patrie. L'appel estlancé aux civils et non aux combattants afin d'établir une juste répartition des sacrifices, vu les sacrifices faits par les combattants du front.  

ANALYSE:

C'est une propagande pour l'emprunt :...