Version finale cdg et le veille dans le domaine touristique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4643 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan
Introduction

Partie 1 : La veille et ses caractéristique
1) Qu'est ce que la veille
2) Historique
3) Les types de veille
4) Le cycle de la veille
5) Les quatres temps de la veille
6) Pourquoi faire de la veille en tourisme
7) Quels avantages devons-nous en retirer ?

Partie 2 : la veille dans le domaine de tourisme

1) Cadre conceptuel de la veille en hôtellerie
2) Laveille marketing en hôtellerie recèle un potentiel inexploité
3) La veille stratégique en tourisme
4) Applications de la veille dans le domaine de l’hôtellerie
5) Comment obtenir l’information recherchée?

Conclusion

Bibliographie
Webographie


Introduction

La veille est au service de l'organisation. Le contrôleur de gestion doit par ailleurs développer une activité de veille(comparatif inter-établissements, bases de données...).

La complexité de la tâche à accomplir, alors même que le contrôleur de gestion est isolé, nécessite qu'il trouve à l'interne et à l'externe toutes les informations nécessaires en matière réglementaire, tarifaire, médico-économique. L'intérêt de partager la veille avec le service DIM et le service financier est évident. On peut égalementsouhaiter que les contrôleurs de gestion communiquent en inter établissements pour établir des données de comparaisons, pour échanger sur les analyses et prospectives menées par chacun.

Phénomène relativement récent dans le secteur hôtelier, la veille est néanmoins pratiquée depuisplusieurs siècles. La veille marketing en hôtellerie recèle un potentiel inexploité. Cette pratique constitue un moyenefficace, mis à la disposition des dirigeants hôteliers, pour surveiller activement leur environnement marketing, à la recherche de signaux susceptibles de constituer des occasions ou des menaces pouvant influer sur les résultats de leurs entreprises. Ce processus innovateur vise l’atteinte de trois objectifs : alerter, adapter et surtout AGIR.

Partie 1 : La veille et ses caractéristique
8)Qu'est ce que la veille :
Le dictionnaire définit la veille en ces termes : recherche et traitemen
d'informations pouvant intéresser une entreprise, un organisme, une
profession. Veille stratégique,
concurrentielle

La veille s'effectue sur une base
continue et dans une perspective à long terme. Les resultants des travaux sont publiés au fur et à mesure, sous forme de courtes analyses.

Laveille doit nous permettre :
• De connaître les nouvelles tendances, d’anticiper les changements structurels
• De mieux adapter son produit, son service aux changements
• Augmenter sa capacité et sa rapidité de réaction aux événements
• D’améliorer sa compétitivité, de renforcer son positionnement concurrentiel
9) Historique
Dans le domaine des affaires, les premières utilisations de la veilleremontent aux quinzième et seizième siècles. Par exemple, la List of 1696, d’Edward Lloyd répertoriait de l’information
relative aux arrivées et aux départs des bateaux dans les ports britanniques de même que sur les contrées à l’origine de leur cargaison. Elle a donné naissance, un siècle plus tard, à la célèbre Society of Lloyd’s (Bernstein, 1998). Par ailleurs, dès le début du dix-neuvièmesiècle, la famille Rothschild s’est distinguée par l’efficacité de ses activités de veille qui ont subséquemment contribué à la création de la première multinationale du secteur bancaire en établissant des succursales à Londres, à Paris, à Frankfort, à Vienne et à Naples. Les trois principes suivants constituaient les fondements du système d’information de Mayer Amschel Rothschild : demeurerconstamment informé de ce qui se passe dans les secteurs dans lesquels nous oeuvrons, réfléchir rapidement et… agir (Fuld, 2002).

Finalement, c’est à la fin des années 1950 que les grandes entreprises américaines ont amorcé
l’implantation de systèmes de veille, alors qu’en France cet intérêt ne s’est manifesté que vers la fin des années 1980 (Jacobiak, 1998 ; Bourthoumieu et al., 1999). Désormais,...
tracking img