Viaduc de millau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1985 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Question 1
Comment s'inscrit le viaduc de Millau et l'autoroute A75
dans le réseau routier Français ? (cartes, trafic...)

La construction a débuté en 2002 et c'est terminée le 17 décembre 2004.
Ce viaduc a fait gagner du temps aux automobilistes pour la traversée de la rivière Tarn : 4.706.438 véhicules ont traversés ce viaduc en 2009, ce qui fait une moyenne de 12.894 véhicules par jour.Paris –> Perpignan :
-Par Bordeaux : 9h27 pour 1037 km.
-Par Lyon : 8h14 pour 916 km.
-Par Clermont-Ferrand : 8h03 pour 858 km.

Question 2:
Qu'elles sont les caractéristiques techniques de ce viaduc?
La construction du viaduc de Millau a fait appel à la plupart des techniques de pointe utilisées dans le monde des travaux publics. Jusqu’alors, aucun chantier n’avait réuni en unseul lieu un tel concentré de technologies. Laser, GPS, translateurs, coffrages autogrimpants, enrobé spécifique, béton hautes performances, matériaux innovants… ont servi d’instruments à la réussite d’un ouvrage hors du commun :
Enrobé : Pour faire face aux dilatations du tablier, un enrobé spécial a été mis au point.Assez souple pour s’adapter aux déformations de l’acier sans se fissurer, ildoit néanmoins offrir une résistance suffisante pour répondre aux critères autoroutiers. Deux ans de travail ont été nécessaires pour trouver « la » formule idéale.
Tablier : Le tablier en acier du viaduc de Millau se compose de 173 caissons centraux, véritable colonne vertébrale de l’ouvrage, sur lesquels ont été soudés les platelages latéraux et les caissons de rive.D’une hauteur de 4,20 m,chacun de ces caissons est long de 15 à 22 m et peut peser jusqu’à 90 t. La largeur du tablier est de 32 m, tandis que sa masse totale avoisine les 36000 tonnes.
Pylônes : Dès le début des opérations de lançage, un pylône partiellement haubané a été positionné à l’extrémité de chaque partie de tablier pour éviter à celui-ci de « piquer du nez » lors de son poussage d’une pile à l’autre.Haubans : Chaque pylône du viaduc de Millau est équipé d’une nappe monoaxiale de 11 paires de haubans disposés en vis-à-vis.Selon leur longueur, ces derniers se composent de 45 à 91 câbles d‘acier, ou torons, eux-mêmes formés de 7 fils d’acier .

Pont similaires au viaduc de millau :
Le pont de l'Iroise à Brest.
Pont de Brooklyn (E.U.)
Le pont Rion-Antirion (Grèce)QUESTION 3:
Expliquez comment a été fabriqué ce viaduc ? (dimensions, type de pont, matériaux utilisés, péages …) Donnez des exemples de ponts similaires dans le monde avec leurs caractéristiques

temps de fabrication : 3 ans
coût de fabrication environs 400 millions d'euro

La section transversale du tablier, qui a été proposée par Eiffel, tient compte des possibilités de fabrication enusine, de transport et de montage sur site. Elle comprend un caisson central de largeur 4 m et de hauteur 4,20 m ; des panneaux intermédiaires raidis de 3,75 à 4,20 m ; deux caissons latéraux de 3 84 m et des bracons (en bleu sur le schéma ci-dessus) en profilé métallique UPN rigidifiant transversalement le tout.

Les caissons centraux ont été fabriqués par l'entreprise Eiffel dans son usine deFos-sur-mer[32], les caissons latéraux ont quant à eux été fabriqués dans l'usine de Lauterbourg, en Alsace.

Afin de pouvoir construire les éléments dans les délais impartis, l’entreprise Eiffel a investi dans des équipements de très haute technologie dont en particulier une machine d’oxycoupage à plasma et un robot de soudage à deux têtes. La machine d’oxycoupage permet de porter trèsrapidement la température du mélange flamme et oxygène à 28 000 degrés grâce à l’injection du plasma dans ce mélange. Le chalumeau ainsi constitué, véritable « couteau à métal » peut ainsi découper avec une précision extrême jusqu’à 1,80 m d’acier à la minute.

Question 4
Quelle est la différence avec un pont suspendu ? (exemples de ponts
suspendus, historique,...)

Le viaduc de Millau est un...
tracking img