Victor hugo est un punk !

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (884 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Il fallait défendre le choix d'un chanteur qui décidait de reprendre un poème, ici de Victor Hugo, dans un canard imaginaire (j'ai rajouté un ou deux trucs pour améliorer, mais c'est surtout desdétails, des références). Assez remarqué dans le milieu de la musique alternative, la reprise du poème "Soleils couchants" de Victor Hugo par un groupe de punk rock expérimental (dont le nom ne pourraêtre cité ici pour raison administratives) a soulevé çà et là quelques protestations, certains arguant que la "philosophie punk"; si l'on peut appeler ainsi la foi quasi-religieuse en l'anarchie et lenihilisme, n'était pas adaptée au style du texte, qualifié de "trop poétique pour être laissé aux mains d'adolescents suicidaires" par certains critiques d'un certain journal d'extrême-droite (dont lenom ne pourra pas non plus être cité ici). Face à cette virulence, et flairant sans doute le sujet juteux, notre chère rédac-chef me demande à moi, assis tranquillement sur mon canapé, d'écrire unpapier sur le sujet, le patron ayant toujours raison, je m'y suis donc attelé et vous livre ici mes conclusions : Tout d'abord, après une première écoute, le morceau ne parait pas plus bon que n'importequel bon morceau de punk rock, un néophyte ne noterait pas de différence majeure entre celui-ci et un bon Noir Dez' comme "A l'arrière des taxis", si ce n'est les fréquentes références à VladimirMalakosvki (poète russe fondateur du courant futuriste, un peu de culture général ne nuit pas). Vous me direz, un néophyte ne sais pas non plus que "My way" de Sid Vicious est une reprise indirecte deClaude François mais je m'écarte du sujet. Musicalement donc, il est dur de défendre ce morceau, car il est vrai que les guitares trop saturées, les voix fausses et les rythmes rapides ne sont pas dugoût de tout le monde, et c'est parfaitement compréhensible (même si personnellement je trouve ça fascinant). Il faut donc regarder là où se trouve le problème : les paroles, le texte. À ceux qui...
tracking img