Victor hugo sa vie et son oeuvre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1571 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COMPTE-RENDU DES EXPOSES SUR VICTOR HUGO

SOMMAIRE :

I) V.HUGO
II) Les convictions de V.HUGO
a) Le travail des enfants
b) La peine de mort
c) Dieu(s)…
d) La politique
III) Le XIXème siècle
a) Le mythe Napoléonien
b) Le coup d’état de Napoléon III
c) Les Révolutionnaires du XIXème
d) La ville de Paris
IV) Son œuvre
a) La poésie
b) Lethéâtre
c) Ses autres romans
V) Divers
a) Le roman-feuilleton
b) Les adaptations cinématographiques des Misérables

I) V.HUGO

Il est né à Besançon en 1802, fils d’un général Napoléonien souvent absent. Il étudie à Paris, est autodidacte et commence à versifier. Il reçoit une pension du roi Louis XVIII. Il devient vite célèbre par ses œuvres, jette les bases du drame romantique.En 1843, sa fille Léopoldine se noie dans la Seine, cet événement le marquera toute sa vie. Il révise son action, s’engage en politique, il dénonce. Menacé, il s’exile pendant de longues années dans les îles anglo-normandes avant de revenir en 1870 en France. Il décède en 1885, une foule immense le suivit dans Paris. Il est certainement l’un des plus grands auteurs français de l’Histoire.II) Les convictions de V.HUGO

a) Le travail des enfants
La Révolution industrielle survient France à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle.
Manufactures, les mines ou les chantiers embauchent des ouvriers en masse, les adultes encouragent leurs enfants à travailler avec eux.
Le travail des enfants a 3 avantages : tirer les salaires à la baisse, petite taille donc ils peuventaccéder à des endroits inaccessibles pour les adultes et main d’œuvre abondante.
Travail très dur, comme les adultes.
Jusqu’en 1880, ils travaillent dans les mines, 15h d’affiler.
Un adulte gagne 3ou4 fois plus qu’un enfant.
Salaire : 45cts/jour______ -12ans
75cts/jour______13 à 16ans
On commence à limiter le travail des enfants et à prendre conscience.
18mars 1841 -limite à 8h/jour pour les enfants de 8 à 12ans
* limite à 12h/jour pour les 12 à 16ans.,
* interdit pour les moins de 8ans
* interdit de travailler la nuit pour les -13ans.
1893 : 13ans limité à 10h avec 1h de repos.
V.HUGO a écrit « Melancholia » qui est un poème en 1856.
« Travail mauvais qui prend l’âge tendre en sa serre,
Qui produit la richesse en créant lamisère »

b) La peine de mort
Il est résolument contre la peine de mort.
Dans son enfance, il assiste à des exécutions publiques qui le marqueront toute sa vie.
Il démontre l’injustice de cette peine dans ses ouvrages, ses discours.
Il utilise sa notoriété et met son éloquence au service de cette idée.
Il pense que les vrais coupables sont l’ignorance et la misère.
Par exemple, Le dernier jourd’un condamné (1829) et Claude Gueux (1834) traitent de la peine de mort.
Citations :
« La peine de mort est le signe spécial et éternel de la barbarie. »
« Il y a une divinité horrible, exécrable, païenne…elle s’appelle à présent la peine de mort. »
« Le meurtre légal a remplacé le meurtre sacré. »

c) Dieu(s)…
Le père de V.HUGO était franc-maçon, il se construit une foi personnelle.Devient très proche du catholicisme après son mariage.
Après 1848, désaccord avec l’Eglise car elle n’a pas soutenu les ouvriers. Devient déiste et anticlérical, dénonce l’obscurantisme (contre le progrès).
Il lit le Coran et critique les religions orientales, s’intéresse au druidisme.
Il reste toujours croyant même s’il éprouve quelques réserves.
Prône la laïcité dans Torquemada (1869), piècejamais représentée.
Dans Châtiments (1853), il sous-entend que le crime est l’œuvre de Dieu.
Après la mort de sa fille, dans Les Contemplations, il est en quête de spiritualité, voulant communiquer avec Jésus et sa fille. Dans son poème « A Villequier » extrait des Contemplations qui porte le nom de la ville où Léopoldine est morte.
Dieu occupe une place très importante dans sa vie...
tracking img