Victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (479 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
(1802 – 1885)

- Fils d'un général de Napoléon il suivit d'abord son père dans le hasard des expéditions et des campagnes, en Italie, en Espagne, où il fut page du roi Joseph etélève au séminaire des nobles de Madrid.
- A onze ans, il vit avec sa mère qui lui laisse une totale liberté en ce qui concerne ses lectures et le développement de son esprit.
- Il s'éleva tout seul,lut beaucoup, au hasard, s'éprit, dès quinze ans, à la fois de vers et de mathématiques, se préparant à l'École polytechnique et concourant aux Jeux floraux (constituaient un concours annuel depoésie en langue d'oc, sur un sujet glorifiant Dieu ou la Vierge. Une violette d'or bénite était la récompense du vainqueur. Au XVIe siècle, le groupe de troubadours se baptisa Collège de rhétorique, avantde se transformer un siècle plus tard, sur l'ordre de Louis XIV, en Académie comprenant quarante membres, comme l'Académie française.) Il fut deux fois vainqueur et fut nommé « maître ès jeux floraux» en 1820.
- Distingué par l'Académie française en 1817, à l'âge de quinze ans, pour une pièce sur les Avantages de l'étude, s'essayant à une tragédie.
- Il comprend que son avenir est dans lalittérature.
- En 1841 il avait été élu de l'Académie française, après un premier échec. Il commence une carrière politique.
- Au 2 décembre 1851 il se mêla au mouvement de résistance contre le coupd’état de Napoléon III, et dut prendre la route de l'exil.
- Il se retira en Belgique, puis à Jersey, puis à Guernesey, refusa de bénéficier des amnisties, et ne rentra en France qu'en 1870. Pendant sonséjour à l'étranger, il publia Napoléon le Petit, et écrivit, Les Châtiments (1853), satires en vers contre les hommes de l'Empire, Les Contemplations, poésies (1856).
- Revenu à Paris sous la troisièmerépublique, il vit le siège de 1870 et la guerre civile de 1871, qui lui inspirèrent l'Année terrible, poésies (1872), il écrivit l'Art d'être Grand-Père, poésies (1877)
- Il avait été nommé...
tracking img