Victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1695 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Tout au long de son poème, Victor Hugo nous explique la relation entre sa famille et lui.

Dans un premier temps, nous allons étudier sa volonté d’opposer la solitude à laquelle il fait face contre l’esprit familial. Notons tout d’abord qu’il nous présente les membres de sa famille un par un et qu’il fait preuve d’une progression logique. En effet, il nous parle de ses deux jeunes enfantsau vers n°2 « 2jeunes », ensuite il nous présente ses deux aînés au vers n°11 « 2 aînés », puis au début du vers n°24 « votre mère » il nous fait part de sa femme et il finit par nous parler du grand père de ses enfants à la fin du vers n°24 « votre aïeul ». Nous pouvons donc voir qu’il fait sa présentation des plus jeunes au plus âgés. Il utilise deux pronoms qui sont le « je » et le « vous »qui nous font comprendre que son entourage est ensemble et que lui, est seul. Cela peut être aussi justifié pars le vers n°1 « Loin du toit où vous êtes » qui nous montre qu’il est seul, loin d’eux et par le vers n°15 « seul et triste » moment auquel sa solitude l’attriste. Comme le montre le vers n°2 « je songe à vous », il n’est pas avec sa famille mais il a tout de même de nombreuses pensées pourelle. La ponctuation exclamative employée par l’auteur est très explicite et nous fait comprendre que les sentiments qu’éprouve le poète sont très forts. A travers ce poème, Victor Hugo se remémore des souvenirs. Le vers n°22 « A la table qui rit, au foyer qui pétille » où le nom « foyer » nous fait penser à une table réunie et une famille unie, et le vers n°24 « votre mère si tendre et votreaïeul si doux » où il suggère que ces personnes lui manque en sont un bon exemple.
Dans un seconde temps, nous allons étudier le cadre hostile de Victor Hugo opposé à son foyer bienveillant d’avant. Nous voyons que les mots « flot » « matelots » « falaise » « rocher » permettent d’insister sur le cadre hostile qui entoure l’auteur et que les mots « étendu » « l’infini » cherchent à émouvoir lelecteur tout en prouvant le désespoir immense du poète. Ce poète fait de son entourage une famille complète, qui vit le bonheur parfait dans un foyer où il fait bon y vivre au vers 21-22 et grâce aussi au champs lexical de la maison composé des mots « toit » « table » « foyer » « maison ». Puis le lecteur peut ressentir une sensation de bien-être et de réconfort avec l’expression « seuilverdoyant ».
Mais, nous remarquons avec l’opposition de la mer/nuit et du soleil « rayon » « aube » « ébloui » un contraste entre le sombre et la lumière. Enfin, le champs lexical de la végétation « fleurs » « verdoyant » « gazouiller » « croît » « hameaux » et les expressions comme « si tendre » « doux » « amour puissant » « rit » « pétille » font ressortir le côté bienveillant de cette familleremplie d’amour.
Dans un dernier temps, nous allons étudier la tristesse de Victor Hugo contre le bonheur. Tout d’abord, d’après les mots « Hélas ! » et « triste », l’auteur est triste et il a beaucoup de regrets. Puis nous comprenons que ça fait longtemps qu’il ne les a pas vu et qu’il a peur de ne pas les voir grandir d’après l’expression « père inquiet » ainsi que « seul et triste » au vers 15 quipermet d’insister sur la solitude mais aussi la tristesse du personnage.
Il fait ensuite une sorte de transition puisque le verbe « gazouiller » suggère que ses enfants sont heureux, qu’ils commencent à parler mais que ce bonheur est combiné à la tristesse que pourrait avoir un père qui n’assiste pas à ce moment important. Enfin, il parle de bonheur pur et simple au vers 22 qui exprime la joie dela famille complète et parfaite, associé aux mots « qui rit » et « qui pétille » qui font ressortir le côté heureux et uni du foyer familiale.

Dans cette première partie, nous avons parlé de la relation de Victor Hugo avec sa famille en commençant par définir sa solitude, son carde hostile puis sa tristesse. Nous allons parler désormais, dans une prochaine partie, de l’expression de ses...
tracking img