Victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (270 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 janvier 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Seulement plus tard, ses opinions penchent vers la démocratie et Hugo devient un combattant pour l’humanisme et pour les droits du peuple.
Les activitéshumanistes de Hugo, ce n’est pas seulement la haute politique française car ce sont surtout les couches sociales les plus basses qui sont importantes à sesyeux. Hugo professe la philosophie que c’est la pauvreté qui, souvent, pousse des hommes à commettre un crime et que, pour cette raison, il n’est pas juste deles condamner. C’est pourquoi il s’oppose fortement à la peine de mort et réclame son abolition. Il est indigné par le traitement des hommes pauvres,surtout ceux accusés de quelque crime et souvent il intervient pour les aider. Il cherche même à attirer l’attention du public vis-à-vis de ce problème et dédie àcette intention plusieurs de ses œuvres romanesques.
Dans ses romans, Hugo soulève fréquemment des problèmes sociaux – l’hypocrisie et l’injustice de lasociété ainsi que la misère de quelques couches sociales. Toutefois ce n’est pas seulement la vie dure des pauvres et l’ignorance des riches que Hugo critique,c’est aussi le système judiciaire français, ses imperfections et ses injustices.
Hugo éprouve de la pitié pour des condamnés à mort et de la haine pour laguillotine. Il trouve la peine capitale insupportable et ne comprend pas pourquoi « la société fît au coupable, et de sang-froid, et sans danger, précisémentla même chose dont elle le punissait »[1].A travers Claude Gueux, Hugo accuse la pauvreté et l’injustice sociale comme responsables de nombreux crimes.
tracking img