victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (555 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mars 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
A la manière de

(1802 – 1885)

Victor Hugo est l'un des plus grands
poètes et écrivains de tous les temps. Il
est né à Besançon, France, de parents
athées, mais lui-même ne le fut pas.
Bien quevivement opposé aux religions
et aux clergés tous azimuts, il fut déiste,
tout comme Voltaire. Il croyait en un
dieu universel, mais il rejetait comme
sources d’intolérance et d’injustice
toutes lesreligions. Il fut l’un des plus
grands humanistes de l’histoire.

Fils d’un père aristocrate, qui fut
général des armées de Napoléon,
Victor Hugo fit ses études au célèbre
lycée Louis Le Grand, à Paris,où il
fut un élève aussi brillant que
précoce. Dès 1816, à l’âge de 14
ans, il avait affirmé sa vocation
littéraire : "Je veux être
Chateaubriand ou rien!" Durant
toute sa vie il défendit les causesde
la justice, de la liberté et des droits
de l’homme.

Ce diaporama ne présente pas
une biographie de Victor Hugo,
mais il le fait plutôt apparaître à
travers certains extraits
particulièrementsignificatifs de
ses écrits. Il s’agit en somme de
Victor Hugo par Victor Hugo.

Pourquoi n’avons nous
pas des racines au lieu
des pieds puisque
nous sommes fixés
comme de misérables
plantes à un pointque
nous ne pouvons
quitter?

Enfer chrétien fait de
feu; enfer païen fait
également de feu;
enfer mahométan fait
de feu; enfer hindou
fait de flammes. A en
croire les religions,
Dieu est nérôtisseur.

Ne soyons plus anglais ni
français ni allemands.
Soyons européens. Mais
non; ne soyons plus
européens; soyons des
hommes. Soyons
l'humanité. Il nous restera
à abdiquer un dernier
égoïsme: lapatrie.

A regarder évoluer
l’humanité, je veux
bien croire que Dieu
est l'auteur de la
pièce, mais Satan est
le directeur du théâtre.

Historiquement les
prêtres sont
haïssables, mais
socialement ilssont
nécessaires.

La religion n'est autre
chose qu’une ombre
portée de l'univers sur
l'intelligence des
hommes.

La haine, c'est
l'hiver qui s’empare
du coeur.

Le plus grand ennui,
c'est d'exister...
tracking img