Victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (761 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Horror IV
Introduction

Les Contemplations écrit par Victor Hugo est une méditation sur la mort et la destinée humaine. Nous allons en étudier le poème horror selon la problématique suivante.Problématique : Etudier le texte en faisant apparaître ses relations avec le titre : « horror ».

Lecture du texte
Horror IV
Depuis quatre mille ans que, courbé sous la haine,
Perçant sa tombeavec les débris de sa chaîne,
Fouillant le bas, creusant le haut,
Il cherche à s'évader à travers la nature,
L'esprit forçat n'a pas encor fait d'ouverture
A la voûte du cielcachot.
Oui, le penseur en vain, dans ses essors funèbres,
Heurte son âme d'ombre au plafond de ténèbres;
Il tombe, il meurt; son temps est court;
Et nous n'entendons rien, dans la nuitqu'il nous lègue,
Que ce que dit tout bas la création bègue
A l'oreille du tombeau sourd.
Nous sommes les passants, les foules et les races.
Nous sentons, frissonnants, des souffles surnos faces.
Nous sommes le gouffre agité;
Nous sommes ce que l'air chasse au vent de son aile;
Nous sommes les flocons de la neige éternelle
Dans l'éternelle obscurité.
Pour quiluis-tu, Vénus? Où roules-tu, Saturne?
Ils vont: rien ne répond dans l'éther taciturne.
L'homme grelotte, seul et nu.
L'étendue aux flots noirs déborde, d'horreur pleine:
L'énigme apeur du mot; l'infini semble à peine
Pouvoir contenir l'inconnu.
Toujours la nuit! jamais l'azur! jamais l'aurore!
Nous marchons. Nous n'avons point fait un pas encore!
Nousrêvons ce qu'Adam rêva;
La création flotte et fuit, des vents battue;
Nous distinguons dans l'ombre une immense statue
Et nous lui disons: Jéhovah!

Victor Hugo - Les ContemplationsAnnonce des axes

Commentaire du poème

1) Une image effrayante de la condition humaine

On remarque l’image du cachot, de l’enfermement, du forçat avec le lexique de l’univers carcéral : «...
tracking img