Victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2043 mots )
  • Téléchargement(s) : 1
  • Publié le : 4 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
.PLUS DE SIX MILLIARDS D’HOMMES SUR TERRE. Introduction Š Un monde de contrastes • Malgré leur appartenance commune au genre humain, les 6,5 milliards d’hommes qui vivent sur Terre ne bénéficient pas de conditions de vie identiques. En effet, l’humanité présente plus de différences que de points communs : le peuplement de la planète est inégal ; les richesses ne profitent pas à tous et lesfrontières tracent des lignes de fractures entre les peuples. Etude de cas : « Le détroit de Gibraltar, une zone de contrastes » • Le détroit de Gibraltar est un étroit bras de mer de 15 km de large : il sépare l’Espagne du Maroc (donc l’Europe de l’Afrique) et relie la mer Méditerranée à l’océan Atlantique. Cette zone met en contact un pays développé au Nord et au pays en développement au Sud… mais cen’est pas les seuls contrastes que présente le détroit de Gibraltar. • Problématique : En quoi les contrastes que l’on observe au niveau du détroit de Gibraltar reflètent-ils ceux qu’on peut observer à l’échelle mondiale ? I. Etude de cas Š Le détroit de Gibraltar, une zone de contrastes A. Un peuplement littoral très irrégulier Etude de cas : « Le détroit de Gibraltar : une zone de contrastes » –questions 1, 2 et 3 1. Gibraltar et Ceuta sont deux villes situées de part et d’autre du détroit de Gibraltar. Gibraltar est sur la rive européenne et Ceuta sur la rive africaine. Mais Gibraltar n’est pas une ville espagnole, c’est une ville britannique en territoire espagnol. De même, Ceuta n’est pas une ville marocaine mais une ville espagnole en territoire marocain. Ce sont des enclaves (unepartie de territoire totalement incluse dans un autre territoire). 2. A l’échelle du bassin méditerranéen, le détroit de Gibraltar n’est pas l’une des régions les plus densément peuplées. A l’échelle du détroit, la répartition de la population est inégale : les densités sont plus élevées sur la rive marocaine que sur la rive espagnole. Mais le peuplement n’est pas continu sur le littoral du détroit :Tanger et Gibraltar sont deux villes où les densités sont fortes mais autour d’elles, il n’y a presque personne. Le peuplement se fait donc par grappes urbaines sur le littoral. 3. Un certain nombre de facteurs se combinent pour expliquer une répartition de la population si inégale. Certains facteurs attirent la population : la présence de villes est l’occasion de trouver plus facilement untravail et des services qui facilitent la vie quotidienne. De plus, les villes du détroit de Gibraltar sont des ports qui s’arriment sur les flux maritimes donc cette situation fournit du travail et des revenus. A l’opposé, d’autres facteurs – répulsifs ceux-ci – expliquent les faibles densités : les littoraux de part et d’autre du détroit de Gibraltar sont montagneux : le relief est escarpé, ce quicomplique passablement l’installation des populations, la pratique de certaines activités (comme l’agriculture ou le tourisme) et complique les communications. B. Une interface entre les pays du Nord et les pays du Sud Etude de cas : « Le détroit de Gibraltar : une zone de contrastes » – questions 4, 5 et 6 4. Le Produit national brut pas habitant mesure le revenu dont dispose en moyenne chaquehabitant d’un pays pour une année. L’Indice de développement humain est un chiffre de 0 à 1 qui se calcule en cumulant l’espérance de vie à la naissance, le taux d’alphabétisation et le revenu par habitant. Par conséquent, l’IDH mesure plutôt les conditions de vie alors que le PNB mesure le niveau de vie. 5. L’Espagne a un IDH compris entre 0,84 et 0,95 alors que le Maroc a un IDH compris entre 0,60 et0,70. D’autre part, si on compare les performances espagnoles et marocaines dans les domaines économique et social, l’Espagne est largement mieux lotie que le Maroc (meilleure place dans les classements mondiaux, taux supérieurs…).

1

6. Cette différence d’IDH entre les Espagnols et les Marocains se traduit concrètement par des différences majeures de conditions de vie. La mortalité...
tracking img