Vie et oeuvre de peter thumm

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2464 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Peter Thumm


Peter Thumm est né le 25 Mars 1957 à Frechen, ville voisine de Cologne, qui fut un important centre historique de production céramique. Ses parents sont issus d’un milieu modeste et son père travaillera une grande partie de sa vie en tant que constructeur de machines pour un groupe de céramiqueindustrielle.

!971-1975

Sa rencontre en 1971 avec l’artiste Ferdinand Gombert, qui fut son professeur d’arts appliqués, sera déterminante.
Ferdinand Gombert l’initie à la céramique et, constatant les dons de l’adolescent, il devient son mentor et lui offre même son premier petit four céramique.
C’est dès cette époque que Peter Thumm décide qu’il sera céramiste et ses parents, bienqu’étrangers au monde de l’art, le soutiennent dans sa vocation artistique.
En 1974, il participe à l’exposition Gombert et ses élèves à Koenigsdorf près de Cologne.

1975-1978

En 1975 il devient l’élève du céramiste Heiner Balzar à Höhr-Grenzhausen où il effectue sa formation jusqu’en 1978.
Ces années riches en expérience marquent un profond changement dans le style de ses créations. Il délaisseprogressivement les sculptures stylisées, essentiellement inspirées du monde animal ou végétal et se découvre une fascination pour la pureté des formes tournées et pour les cuissons par réduction, en particulier les glaçures au sel.
Il rencontre le peintre et sociologue Fred Weidmann qui réside alors à Bonn et se lie d’amitié avec son collègue Fritz Roßmann et le peintre danois Gert Mathiesen.
Ileffectuera d’ailleurs de nombreux voyages au Danemark, s’intéressant à la culture artistique nordique et particulièrement à leur céramique.
En 1977, il participe à un concours céramique, le Westerwaldpreis à Höhr-Grenzhause, où il expose une sculpture en grès, Stuhl (Chaise) de 1,44 m de haut.

1978-1980

Il retourne à Frechen en 1978 où il ouvre son premier atelier. Il y fait laconnaissance de la peintre Rike Hecker qui partagera sa vie durant plusieurs années.
Il poursuit ses recherches sur les cuissons par réduction et s’intéresse pour un temps au raku.
Avec Rike Hecker, il expérimente la création d’œuvres en collaboration entre artiste céramiste et peintre, tout en poursuivant une démarche identique avec Fred Weidmann.
Ses œuvres rencontrent un succès auprès du public et,en 1979, sa première exposition personnelle est organisée par la ville de Frechen à la Glashaus.

1980-1983

Il étudie à l’école d’état de céramique de Höhr-Grenzhausen et obtient son diplôme de Keramikgestalter en 1983.
Il partage à Hillscheid une villa avec 7 étudiants céramistes, et ces années correspondent à une période intense de recherche et d’expérimentation.
Après s’être consacréaux traditionnels émaux asiatiques tels que « céladon», «temuco» ou «sang de bœuf», il se passionne pour le «Kapselbrand» et les techniques d’enfumage lui permettant d’obtenir ces délicats « orange » et les nuances allant du gris le plus clair au noir. Ses formes deviennent extrêmement graciles et le vase – qui a depuis longtemps perdu sa fonction – devient un objet culte, placé comme symboliquementsur un socle.
Il participe à de nombreuses expositions et concours, nationaux et internationaux ; il voyage à l’étranger, Italie, Turquie, Grèce, Yougoslavie et effectue en 1982, un voyage d’études en France et en Suisse avec son école.

1983-1986

1983 - Il rouvre son atelier de Frechen.

1983 - Il réalise sa première commande publique pour la maison de retraite de la ville deWeiden-Uesdorf près de Cologne, Kreislauf.
- Une exposition rétrospective de ses œuvres de 1980 à 1983 est organisée par la ville de Frechen à l’Hôtel de Ville.

1984 – Il s’installe à Cologne, ville animée où l’art est omniprésent. Son œuvre reflète ce changement de vie. Il se tourne vers la porcelaine et crée des formes dont il rompt la géométrie par des décors d’engobes de porcelaine...
tracking img