Vie et oeuvre de salvador dali

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1419 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« La différence entre les surréalistes et moi, c'est que moi je suis surréaliste »
Salvador Dali

Dalí sera loué pour son habilité technique par ceux qui connaissent ses œuvres les plus populaires et apprécient son imagination luxuriante. Tous semblent connaître les montres molles apparaissant dans ses peintures même si, souvent, le titre la Persistence de la mémoire, leur échappe - A. FielDalí Sculpture Collection 2005.

Salvador Dalí naît un an après la mort de son frère aîné, dont on lui donne le nom : cet évènement pourrait expliquer sa mégalomanie légendaire..."Toutes mes excentricités, toutes mes incohérences sont la constante tragique de ma vie [.] Je veux prouver que je ne suis pas le frère mort, mais le vivant"
Il commence à dessiner très tôt et s’essaie à tous lesstyles, avant de découvrir la peinture métaphysique de Giorgio de Chirico et d’adopter sa manière lisse et fine.
Alors qu’à Paris le dadaïsme est à son apogée, Dalí est admis à l’Institut San Fernando, l’École des beaux-arts de Madrid. Il y perfectionne sa connaissance de la sculpture, du dessin et de la peinture. Contestant violemment la capacité de ses professeurs, Dalí est expulsé des Beaux-Artsde Madrid. Il en sera exclu en 1922 pour incitation à la rébellion des élèves de l’école. C’est à cette époque qu’il rencontre Lorca et Buñuel, tandis qu’au cours de son premier voyage en 1926 à Paris il fera la connaissance de Picasso.

Grâce à son compatriote catalan Miró, il fait la connaissance en 1928 d’André Breton et, ayant rejoint le groupe surréaliste, développe son exploration del’inconscient, à travers les thèmes de la putréfaction, des morphologies molles (les fameuses montres molles de Persistance de la mémoire, 1932) et des formes « spectrales ».

La rencontre en 1929 de Gala, femme de Paul Eluard (poète), est décisive : elle devient omniprésente dans son œuvre. Elle sera sa « muse surréaliste », l’inspiratrice de sa vie et de son œuvre. Peu après, Dalí élabore sa «méthode paranoïaque-critique » d’« objectivation des phénomènes délirants », notamment sexuels. Il est exclu en 1938 du groupe surréaliste pour « actes contre-révolutionnaires », attitude qui se confirmera par son approbation passive du franquisme.

De 1939 à 1948, Dalí s’exile aux Etats-Unis, ces années ont été très importantes pour lui. Le musée d’Art moderne de New York a donné à Dalí sa premièreexposition rétrospective en 1941. En 1942, Dalí publie son autobiographie : la Vie secrète. Son œuvre rencontre un immense succès commercial : Breton le surnomme alors « Avida Dollars », anagramme de son nom, mais l’artiste clame sans vergogne son amour de l’argent. L’artiste retourne définitivement en Espagne en 1949 et peint de grands tableaux aux prétentions classiques (Christ de saint Jean dela Croix, 1951), pratique l’assemblage, peint des oursins... Il multiplie les provocations, mais son œuvre est de plus en plus marquée par le mysticisme.

Très tôt fasciné par le cinéma, Dalí collabora avec son ami Luis Buñuel à la réalisation du Chien andalou (1929) puis à l’Âge d’or (1930), ouvrant la voie au cinéma surréaliste. Aux Etats Unis, en 1946, il créa les décors du film la Maison duDocteur Edwards, d’Alfred Hitchcock. La même année, il dessina plusieurs maquettes pour un dessin animé de Walt Disney, nommé Destino, qui resta inachevé.

Dalí n'hésita pas à s'immerger dans la culture populaire à travers la publicité. Il créa des couvertures de magazines américains pour the American Weekly, Vogue, Town & Country, des pochettes de disques, et travailla pour les collantsBryans Hosiery, la bouteille Perrier, pour Alka Seltzer, pour Datsun. Il se mit même personnellement en scène dans l’inoubliable spot pour des escargots en chocolat : " Je suis fou du chocolat Lanvin ! "

Sa fascination pour la psychanalyse marque l'ensemble de son travail, notamment grâce à sa ''méthode paranoïaque-critique''. L'artiste puise dans ses psychoses et peint ses obsessions les plus...
tracking img