Vie et oeuvres de baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2671 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CHARLES BAUDELAIRE (Paris 1821 – 1867)
1821 • Il naît à Paris (son père a 61 ans, sa mère 28). Son père meurt quand il a 6 ans et sa mère se remarie en 1828 avec le Commandant Aupick. Il ne va pas d’accord avec son parâtre et se révolte. 1831 • La famille s’installe à Lion. 1836 • Il est à Paris, au Lycée Louis–le-Grand. 1839 • Il passe son baccalauréat. 1841 • Pour le soustraire à ses relationsmauvaises, la famille le fait embarquer à Bordeaux pour Calcutta. Mais, à l’Île de la Réunion, il décide de retourner en France. Il rapporte de ce voyage le goût pour l’exotisme. 1842 • Majorité: il entre en possession de l’héritage paternel (environ 75.000 FF) qu’il dissipe bientôt. Il habite le somptueux Hôtel Pimodan et se donne au dandysme; pour lui l’élégance matérielle n’est qu’un symbolede la supériorité aristocratique de son esprit. Il se lie avec la mulâtresse Jeanne Duval (la Vénus Noire; cet amour durera presque toute la vie; il prendra soin d'elle lorsque la maladie et l'alcoolisme en feront une invalide précoce). Il commence à écrire des poèmes. 1843/1846 • Il se consacre à la critique d’art (Salon de 1845, 46 et 59). 1846 • Il découvre l’œuvre d’E. A. Poe et commence à entraduire les “Contes”. 1847 • Il rencontre Marie Daubrun, une séduisante actrice aux yeux verts, femme-enfant, tendre et sournoise qui lui inspirera des vers mélancoliques où il la compare à un paysage du nord ou à un ciel brumeux. 1848 • Il prend partie à la bataille dans les rues lors de la Révolution. 1851 • Baudelaire participe aux combats de rue lors du coup d’état. 1852 • Adorationquasi–mystique pour Mme Apollonie Sabatier, cultivée et raffinée. Il lui écrit sa première lettre (anonyme). Baudelaire voit en elle "l'ange gardien, la Muse et la Madone". 1857 • “Les fleurs du mal” (100 poèmes). On vend le livre du 25 juin au 5 juillet, puis on le fait retirer et Baudelaire et son éditeur sont condamnés à une amende et à supprimer six poèmes pour "outrage à la morale publique et aux bonnesmœurs". Baudelaire est atterré, persuadé que la société n'a pas compris la signification profonde du recueil: il se sent un poète décidément "maudit". Mme Sabatier se donne à lui et, le lendemain, il lui envoie une lettre qui met fin à leur liaison car il lui dit qu’elle était pour lui une divinité et maintenant elle est devenue une femme. Mort du général Aupick. 1860 • “Les Paradis Artificiels”.Il pense au suicide, l’acte qu’il considère comme “le plus raisonnable de la vie”. 1861 • Il publie une seconde édition des “Fleurs du mal”, enrichie de 35 poèmes, sans les six poèmes condamnés (au total 126) et profondément modifiée. Il abuse de l’opium et du haschich, il a des dettes. Il défend Wagner. 1863 • “L’œuvre et la vie d’Eugène Delacroix”. 1864 • Il est en Belgique pour des conférences.Troubles nerveux. “Le spleen de Paris”, poèmes en prose. 1866 • Crise: sa mère le rejoint à Bruxelles. 1867 • Il meurt à Paris, frappé de paralysie générale. Baudelaire c'est le véritable poète décadent qui cherche dans la poésie un refuge et anticipe le symbolisme pour sa conception de la fonction de la poésie. Il refuse les mythes du XIXième siècle et surtout celui du progrès indéfini. Sonpessimisme dérive de ses expériences personnelles (rapports difficiles avec sa famille, déceptions amoureuses) et de sa considération négative sur la nature humaine. Il subit l'influence des théories de l'écrivain savoyard Joseph de Maistre et de l'écrivain américain Edgar Allan Poe qui considéraient l'homme méchant par nature à cause du pêché originel.

• © 1998 – 2011 - Enzo Sorbera •

Poète àpart, il faut le considérer à la fois romantique (pour les thèmes traités: l'amour, l'angoisse, la mort, la recherche du mystère); Parnassien (pour le culte de la forme), symboliste (pour sa conception de la poésie, la fonction du poète, la théorie des correspondances, pour l'emploi du symbole). LES FLEURS DU MAL (1857 – 1861) En 1845 il avait pensé au titre “Les Lesbiennes”, pour scandaliser....
tracking img