Vie politique dans la première guerre mondiale en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1154 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Vie politique dans la Première Guerre mondiale en France
Marcel Sembat (un des 2 ministres socialistes), Faites un roi, sinon faites la paix : la République est incompatible avec la guerre.
1. Les gouvernements, le Parlement et le commandement
Des conflits internes : Le Ministre de la Guerre, Millerand fut accusé de couvrir les actes du GQG. => flanqué de 4 secrétaires d’Etat + Delcassédémissionne le 13/10/15 (raisons perso). Le remplacer+ écarter Millerand (impopulaire auprès des parlementaires) = Viviani cède la présidence du gouvernement à Briand.
* Union sacrée : Pas de droite cléricale ou nationaliste, mais assise élargie : Jules Guesde, Emile Combes, Léon Bourgeois à gauche, Denys Cochin à droite sont ministres d’Etat. Appelle au m. Guerre un g. célèbre, Gallieni(mauvais rapports avec Joffre ; politique = faire respecter prérogatives gvt, plus d’ampleur commandement ; démissionne car malade, remplacé par Roque).
* Comités secrets : leurs débats portent sur de pb diplomatiques concernant les Balkans, not. Relations avec Grèce. Aussitôt la victoire de la Marne, ministres et parlementaires supportèrent mal leur exil à Bordeaux.
* Lyautey vs Chambre :14 mars 1917, M. Guerre refuse de révéler certains détails techniques (risques pour la défense nationale)=> députés estiment que le régime parlementaire est remis en cause => Lyautey démissionne.
Des conflits externes : autorité civile, militaire vs loyalisme des généraux. Le pt de vue du général en chef : le gouvernement a le pouvoir de relever le commandement en chef si pas satisfait,mais sinon aucun contrôle sur son action.
2. La démocratie en question
* Libertés fondamentales remises en cause :
* droit de vote : difficulté à procéder à des élections en temps de guerre (électorat à la guerre+ réunions interdites). Décembre 1914 : Chambre décide l’ajournement des élections jusqu’à fin des hostilités, reconfirmé en décembre 1917.
* Liberté de la presse :censure découle de l’état de siège. Autorité militaire a le droit d’interdire publications et réunions jugées propres à exciter ou entretenir le désordre. Création d’un bureau de presse fin 1914 au cabinet du m. Guerre => censure politique : les gvt en difficulté (= ceux de 1917) l’utilisent pour peser sur l’opinion en leur faveur. Clemenceau fervent adversaire à la censure : quand arrive aupouvoir, réaffirme que ne s’applique qu’aux affaires militaires et diplomatiques, donc desserrée. A connu des périodes de rémission : des journaux non conformistes ont pu voir le jour, le Canard enchaîné 5/07/16. Souvent a été jugé absurde et incohérente : difficile de savoir à quel moment intérêts de la défense remis en cause, ne serait-ce que par l’effet des débats politiques sur les soldats.

*L’autorité :
* Territoire français en 3 zones : armées (général en chef), littorale (état de siège renforcé, autorité militaire pouvoirs particuliers), intérieur (1/10/15 régime faveur où autorité civile reprend exercice pouvoir).
* La procédure des conseils de guerre était extrêmement simplifiée : le délai arrestation/jugement réduit à 24h=> droit de vie ou mort sur les soldats. Engénéral pas d’excès, mais qd meme des innocents exécutés. => Vive protestations. 6/04/16 Joffre suspend le fonctionnement des cours martiales. Le 18/04 le m. Guerre invite les généraux à ne plus poursuivre les non militaires, qui relèvent des tribunaux ordinaires. Sous la pression du Parlement, les caractères d’exception de la justice militaire ne cessèrent de diminuer => droit de grâcerétabli au printemps 1917.

3. L’économie de guerre
Plus difficile pour la France : occupation des régions les plus riches pour matière première et industrie. Mobilisation touche un plus gd pourcentage de population active.
* Intervention de l’Etat : « exubérance ». Nombreux sous-secrétariats, entrent en concurrence : incohérence.
* Contrôle la production : dépend du domaine...