Vie politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1174 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Vie Politique.
Quel plus la science politique peut nous apporter?
Vie politique branche de la science politique.
Forme du Sénat ou de l'assemblée nationale. Elles se sont succédées et ont changé de forme.
Depuis 1789, ont s'aperçoit de cette succession des formes.
En 1795, pour la première fois un hémicycle est construit. Les assemblées nationales, ont été localisées dans 5endroits différents et ont connu 6 formes.
-Première Assemblée Nationale à Versailles qui à accueillit les États généraux.
-Novembre 1789, l'assemblée se déclare inséparable du roi, on l'installe dans un nouveau bâtiment au tuileries. D'architecture amphithéatrale. Seulement problème de vue et d'acoustique.
-Transferts dans Un nouveau bâtiment dans la « salle des machines » d'un théâtre en 1789.Avec toujours les mêmes problèmes architecturaux. ON ne s 'entends pas dans cette salle.
-Jusqu'en 1795, la réflexion va se poursuivre au palais bourbon.
Entre 1789 et 1795, on va avoir beaucoup de projets pour des salles d'assemblées, les parlementaires, vont se saisir de la bonne forme à donner à l'assemblée (17 projets différents), mis à part un projet qui est carré, la plupart desprojets vont adopter soit un plan circulaire. Véritables projets hémicycliques, comme le projet de pierre Vignon.
La prévalence des formes circulaire n'est pas le fruit du hasard. Les acteurs de l'époque parlementaires, politiques, appellent à la moralité du cercle. Dans le sens ou il y a un certaine moeurs du cercle.
L'un des plus grands architectes de l'époque Bouillé Louis, il appelle ça lecaractère de l'architecture. « oui je crois que nos édifices, surtout les édifices publiques, devraient êtres des poèmes, il devraient faire passer un message analogue à un poème récité. »
Quelle sont les valeurs morales du cercle?
L'égalité, les individus sont à égale distance du centre, l'union ou la concorde.
Le cercle, c'est d'abord un élément symbolique, il y a l'idée plus profonded'une convenance.
Concernant les architectures entièrement circulaires
Sieyes, il va justifier d'adopter une forme entièrement circulaire pour l'assemblée nationale pour répondre au principe d'égalité.
Il n'y a pas de tribune, chacun parle de sa place, le cercle de l'assemblé nationale, est un lieu de discussion, chacun parle de sa place.
L'une des propriétés spatiales du cercle se trouvene contradiction avec une eds dimensions du lien social, parlementaire, de la relation de l'assemblée nationale, avec l'extérieur.
Le cercle est fermé et l'extérieur n'existe pas, il y a à une autosuffisance. On va penser la localisation de la souveraineté.
A l'époque de la constitution, rejet de la démocratie directe. C'est la volonté qui surgit de la délibération, du moment de ladiscussion des parlementaires, entre eux.
Tous vont récuser cette souveraineté de la représentation nationale, pour la souveraineté su peuple. La souveraineté ne se délègue pas, elle est inaliénable.
À partir août, il vont légitimer une représentation, dès lors que les représentants pourrons par la parole, être les représentants du peuple. Pour les jacobins, se qui parlent un langage vrai et sontpeuples eux mêmes.
Il y a à une importance cruciale de la parole, focalisation de la parole, par les parlementaires, qui ciblerons au mieux la volonté du peuple, en instituant une tribune .
Sous la convention nationale, article 2 chapitre 3 , on ne peut parler non plus de sa place, mais que de la tribune.
Cette tribune va être le lieu ou va s'énoncer la volonté du peuple,mais ou lesparlementaires vertueux, vont dénoncer les parlementaires corrompus, vont depuis la tribune dire ce que veux le peuple, ce qu'est le peuple.
L'hémicycle a évidemment des modèles antérieurs: le théâtre, qui avait ce type de forme. ( Hémicycle du jardin des plantes.)
Robespierre appelle la construction de l'assemblée nationale, la construction d'un opéra.
Cercle: discussion parlementaire....
tracking img