Violence conjugale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1049 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I : Définition :
C’est la violence au sein du couple qui se distingue des conflits de couple en difficulté. C’est un processus évolutif au cours duquel un partenaire exerce dans le cadre d’une relation privilégière, une domination qui s’exprime par des agressions :
* Physiques : coups, mutilations, séquestration (ces agressions peuvent aller jusqu’au meurtre)
* Sexuelles : viol,proxénétisme
* Morales : insultes, humiliations, menaces, jalousie excessives, privation d’autonomie

II : Quelques chiffres :
Malheureusement, ces agressions sont beaucoup plus fréquentes que l’on ne le croit : elles représentent plus du quart de l’ensemble des actes de violence. En France, une femme meurt en moyenne tous les 3 jours.
En 2008 :
* 47 573 faits ont étéenregistrés par la gendarmerie et la police.
* 156 Femmes sont mortes sous les coups de leurs conjoints.
* 27 Hommes sont morts tués par leurs compagnes mais les trois quarts battaient leurs femmes.
* 25 % de toutes les morts violentes ont eu lieu dans le cadre du couple.
* 38 % des crimes conjugaux sont liés à la séparation.
* 37 % des auteurs masculin d’homicides se sont suicidésaprès leurs actes.
* 20 % des homicides sont commis sous l’emprise de l’alcool ou de produits stupéfiants.

III : Les causes :
* La violence conjugale a des origines sociales:
Elle est la manifestation de rapports de force historiquement inégaux entre les hommes et les femmes
Elle se perpétue par l’entremise de la socialisation sexiste : les garçons apprennent a êtres forts, à ne pastolérer les frustrations…. Tandis que les filles apprennent à prendre soin des autres, à donner sans rien demander en retour…
* Sur le plan individuel :
Cette violence naît du désir de contrôler une personne que l’on refuse de voir comme son égale. Pour l’agresseur elle est souvent rentable se qui provoque un renforcement quasi immédiat de son utilisation.
* L’alcool, la drogue et le stress :Ils peuvent favoriser l’expression de la violence
* Certains évènements peuvent déclencher une agression :
La conjointe réplique, elle refuse d’avoir des relations sexuelles, questionne la fidélité du conjoint…. Toutefois ces évènements ne sont pas à l’origine de la violence, ce sont des « prétextes » invoqués par l’agresseur pour justifier sa violence

IV : Profil de l’homme agressif :Dans un premier temps, l’homme batteur ne présente aucune caractéristique particulière, il se retrouve dans toutes les classes sociales.
Ils ont étés a la grandes majorité victimes eux même de violences dans leur enfance ou tout au moins exposé fréquemment à des scènes de violences entre leurs parents ou auprès de leurs frères et sœurs
Un trait marquant des hommes agresseurs est leur tendance àfaire porter le poids de la responsabilité de leurs gestes sur l’autre, accusant sa victime de l’avoir provoqué.
Beaucoup craignent par-dessus tout la perte de l’être aimé, ils n’acceptent pas la distance et l’autonomie de l’autre.
Plusieurs voient la femme comme quelqu’un a posséder.
La majorité de ses personnes ne se sentent pas bien par rapport à eux-mêmes et a leurs comportements, ilspeuvent donc devenir violent lorsqu’une image négative d’eux-mêmes leur est projetée.

V : La spirale de la violence :
La violence conjugale se développe par cycles :
* Les tensions :
D’abord, nous avons un couple qui va plutôt bien, ensuite, petit à petit il y a une tension qui s’installe dans la relation. Pour éviter une scène la victime tente par tous les moyens de faire baisser la tensionde son conjoint. Elle devance et se plis à ses exigences, elle à peur.
* L’explosion :
L’épisode violent aura lieu, qu’elle que soit la forme de la violence utilisée. L’auteur donne l’impression de perdre le contrôle de lui-même. La victime se sent démunie, anéantie.
* Le transfert de responsabilité :
La crise a eu lieu, l’auteur utilise le prétexte déclencheur pour transférer...
tracking img