Violence scolaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4368 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sesso Karen 1°ST2S3

La
Violence Scolaire

Article 1
Un prof poignardé pour... un cahier mal tenuUn enseignant a été blessé d'un coup de couteau au ventre, hier, par un élève de 4e du collège Lionel-Terray à Aumetz (nord de la Moselle) auquel il venait de faire des remontrances pour un cahier mal tenu. «Le pronostic vital n'est pas engagé» pour le professeur de sciences et vie de laterre qui, âgé d'une cinquantaine d'années, a été hospitalisé, a indiqué le rectorat de l'académie Metz-Nancy.
L'agression s'est produite alors que l'enseignant avait retenu l'élève, âgé de 14 ans, à la fin de son cours. C'est à ce moment que l'adolescent a sorti un couteau et en a porté un coup au ventre de son professeur.
L'adolescent, décrit comme «un élève sans problème», a pris la fuite mais aété rapidement interpellé, prostré dans un champ près de l'établissement d'enseignement secondaire qui accueille environ 300 élèves, a indiqué une source policière. Il a été placé en garde à vue.
Le recteur, Jean-Jacques Pollet, en déplacement dans les Vosges, s'est rendu sur place et a rencontré les équipes enseignantes «très affectées par l'événement», a indiqué le responsable de lacommunication du rectorat, Michael Henry. «Il s'agit d'un collège rural, tranquille et sans histoire. C'est d'autant plus surprenant», a-t-il souligné.
Dans un communiqué publié à Paris, le ministre de l'Education, Luc Chatel, a condamné l'agression et a demandé que soit mise en place une cellule d'écoute psychologique au collège, où les cours ont repris «normalement» dans l'après-midi, selon le rectorat.«Le ministre condamne fermement ce geste inqualifiable et apporte son soutien dans l'épreuve à l'enseignant et à l'ensemble de la communauté éducative», selon le communiqué.
M. Chatel a souhaité que «toute la lumière soit faite sur les circonstances de cet événement» et a rappelé sa «volonté indéfectible de faire reculer la violence en milieu scolaire par la mise en œuvre de l'ensemble desorientations issues des états généraux de la sécurité à l'école», qui se sont tenus début avril à Paris.
Au terme de ces états généraux, le ministre avait notamment annoncé un renforcement de la formation des enseignants ainsi qu'une réforme du dispositif de sanctions.
Pour Laurent Schmitt, responsable de la Fédération syndicale unitaire de la Moselle, «cette agression est une démonstration perverse desfailles que génèrent les milliers de suppressions d'emplois effectuées par le gouvernement dans l'Education nationale».
«C'est bien entendu une affaire qui sort de l'ordinaire mais on voit bien que les actes de violence contre le corps enseignant se multiplient en Moselle et en France», a-t-il ajouté.
Depuis le début de l'année, plusieurs agressions commises par des élèves sur leurs enseignantsont été enregistrées dans le pays. En mars, à Largentière (Ardèche), un élève de 3e avait aspergé de gaz lacrymogène son enseignante d'histoire qui avait qualifié Al-Qaïda d'organisation «terroriste». Le même mois à Créteil, un professeur de collège avait été attaqué avec une tringle à rideaux par une élève de 15 ans alors qu'à Strasbourg, un lycéen de 16 ans avait tiré, encagoulé, sur saprofesseur d'allemand avec un pistolet d'alarme.

Source: La Dépèche, le 28 avril 2010

Résumé 1
En Moselle, un collégien de 14ans a agresser son professeur de SVT, en le poignardant d'un coup de couteau dans le ventre, alors que celui-ci avait retenu l'élève après le cour parce que son cahier était mal tenu. L'enseignant est actuellement a l'hôpital. L'adolescent considéré comme étant sans problème,ni perturbateur, est placé en garde a vue.
Suite a cet incident ainsi que d'autres agressions similaires, le ministre de l'éducation veut proposer une reforme renforçant la formation des professeurs suite aux violences scolaires.

Article 2VIOLENCE À L’ÉCOLE : « LES ÉLÈVES SE SENTENT DÉLAISSÉS
Deux jours pour endiguer la violence scolaire. C’est le défi lancé par les Etats généraux...
tracking img