Violence télévision

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (576 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Censurons la télévision

De nos jours, la technologie est essentielle dans notre vie. Que se soit pour joindre nos amis grâce aux cellulaires ou envoyer des courriels à un cousin en Chine, elleest omniprésente dans notre société. Mais, elle n’a pas que des avantages. En effet, plusieurs personnes croient que la télévision diffuse parfois du contenu beaucoup trop violent. Personnellement,Monsieur Péladeau, je crois que la violence peut grandement influencer le comportement de certains jeunes. En effet, les enfants qui regardent beaucoup de télévision violente peuvent devenir agressifs età force de regarder ce genre de télévision, ils en viennent à banaliser la violence.

Tout d’abord, ce genre d’émission peut amener à des comportements agressifs chez certains jeunes. En effet, unemultitude d'études effectuées au cours des cinquante dernières années ont clairement démontré les divers effets de la violence à la télévision et au cinéma sur le comportement des jeunes. Selon JohnP. Murray, psychologue du développement mental à la Kansas State University, «Les enfants qui regardent beaucoup de violence peuvent devenir plus agressifs, plus enclins à utiliser l'agression pourrésoudre leurs conflits ». Les faits sont là pour prouver ses dires. En juin 2002, un jeune homme de 17 ans a assassinée de 42 coups de couteau son amie de 15 ans. Les policiers ont retrouvé à sondomicile l’arme, la cape et le masque de l’assassin du film « Scream 3 ». Il considérait ce long métrage comme son film culte. Cet adolescent n’est pas le seul à s’être inspiré de ce film, deux autresjeunes ont commis des meurtres en s’inspirant de celui-ci. Je crois que cela démontre clairement l’impact de la violence au grand écran. Par contre, une chose est sûre, la violence montrée à l’écran nepeut être tenue seule responsable du comportement agressif des jeunes d’aujourd’hui.

Ensuite, à force de voir des images violentes, les jeunes en viennent à banaliser la violence. Je crois,...