Violence

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1158 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le mot violence vient du latin « vis » qui désigne d'abord la force sans égard à la légitimité de son usage.1
C'est « la force déréglée qui porte atteinte à l’intégrité physique ou psychique pour mettre en cause dans un but de domination ou de destruction l’humanité de l’individu 2. »
La violence est ainsi souvent opposée à un usage contrôlé, légitime et mesuré de la force, la premièreconnaissant moins ses limites et tendant éventuellement à la destruction totale.
TYlogies des violences V
VIOolence mise en scène au théâtre
On distingues plusieurs types de violence, dont les définitions multiples et parfois contradictoires ont varié selon les époques, les milieux et les lieux.
Ces définitions continuent à évoluer, alors qu'à l'aube des nanotechnologies et peut-être d'une sixièmeextinction, des questions éthiques "nouvelles" sont posées et non résolues, avec l'apparition récente d'arme de destruction massives, d'armes bactériologique ou biologiques, de nouvelles formes de terrorisme, dans un contexte où les inégalités économiques, sociales et écologiques croissent et alors que se développent rapidement de nouveaux moyens (informatique, télédétection, drones, etc.) demanipuler, contrôler l'information ou surveiller des individus et populations :
• violence entre personnes : comportements de domination ou asservissement employant la force, physique (coups, viol, torture...), verbale et psychologiques (injures, injonctions paradoxales, harcèlement, privation de droits ou liberté, abus de position dominante...) ; Ces comportements peuvent être conscients ou non ; Cettecatégorie inclue la violence entre sexe (dont le machisme est une des formes) ou de parent à enfant, d'adulte à enfant ou handicapé, et différentes formes d'embrigadement ;
• violence d'État : Les États pratiquent discrètement ou revendiquent selon la définition célèbre de Max Weber, un « monopole de la violence légitime » , pour exécuter les décisions de justice, assurer l'ordre public, ou encas de guerre ou risque de guerre (on tente alors de la légitimer par les doctrines de la « guerre juste »). Celle-ci peut dégénérer en terrorisme d'État ou d'autres formes de violence les plus extrêmes telles que le génocide ;
• violence criminelle : Le crime, spontané ou organisé, peut avoir des causes sociales, économiques, ou psychologiques (schizophrénie, etc.). Cette forme de violence estselon certains auteurs l'envers d'une violence étatique et/ou symbolique.
• violence politique : La violence politique regroupe tous les actes violents que leurs auteurs légitiment au nom d'un objectif politique (révolution, résistance à l'oppression, droit à l'insurrection, tyrannicide, « juste cause »).
Certaines formes de réponses violentes mais proportionnées (et de résistance ou servant lerétablissement de l' état de droit), quand d'autres solutions ne sont plus possibles sont couramment admise, par la morale et le droit et selon la doctrine des droits de l'homme ; en cas de légitime défense par exemple, ou d'état de nécessité, en cas de résistance à l'oppression d'une tyrannie.
• Violence symbolique : C'est notamment la thèse de Pierre Bourdieu, qui désigne plusieurs sortes deviolences : verbale (éventuelle première étape avant passage à l'acte) ; ou invisible, institutionnelle : c'est aussi la violence structurelle (Galtung) face à la quelle les individus semblent impuissants. Celle-ci désigne plusieurs phénomènes différents qui favorisent la domination d'un groupe sur un autre et la stigmatisation de populations, stigmatisation pouvant aller jusqu'à la création d'un boucémissaire.
• violence économique : Elle est maintenant considérée par certains juristes comme une nouvelle forme du "vice traditionnel de la violence" 3 ; Dans un contexte économique de mondialisation et de dérèglementation, de nombreux individus, notamment ceux qui sont victimes des crises ponctuelles ou conjoncturelles, de la corruption, des délocalisations, de la pollution et de ses...
tracking img