Violences conjugale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1427 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’ENFANT FACE AUX VIOLENCES CONJUGALES
Un phénomène resté tabou pendant bon nombre d'années, la violence conjugale fait de nos jours l'objet de nombreuses réflexions sur la société. La société est en perpétuelle évolution et désormais, la violence fait quasiment partie de notre quotidien. Elle est présente dans la rue, les écoles, les transports en commun, les milieux de travail à la télévisionet dans les jeux vidéo. Elle tend à se banaliser et devient de plus en plus menaçante pour ses victimes. Nous, pré-adultes, adultes, nous pensons savoir faire face, nous sommes choquer de voir qu’à notre époque une telle chose se fasse encore… Mais les enfants dans tout sa …
1. Qu’est-ce que la violence conjugale ?
L'exposition aux violences conjugales rentre dans le cadre des mauvaistraitements psychologiques, d'autant plus que d'autres types y sont généralement associés :
- peur, menace : la violence conjugale fait vivre la terreur, l'intimidation (il crie tellement fort et il peut faire tant de mal)
- dénigrement
- négligence psychologique : indisponibilité de la figure parentale en souffrance, vidée de son énergie.
Ce sont des abus émotionnels qui constituent une forme demaltraitance.
Dans 70 à 85 % des cas de violences conjugales, l'enfant y est exposé.
Le niveau d'exposition peut varier :
1) prénatale : conséquences sur la santé mentale des mères
2) intervention : l'enfant essaie de protéger sa mère, il est impliqué et partie-prenante
3) victimisation : il attire les fougues sur lui
4) participation : l'enfant est instrumentalisé pour passer des messages oublesser l'autre
5) témoin oculaire
6) témoin auditif
7) observe les conséquences de l'agression (blessures, venue de l'ambulance ou de la police...)
8) expérimente des changements dans son environnement
9) entend parler des scènes
10) n'est pas au courant

2. Quel est l'impact sur l'enfant ?
Les violences conjugales, que les enfants y soient exposés de façon directe (témoins des scènes et/ouvictime lui aussi) ou indirecte (témoins des marques physiques et de la détresse du parent victime), ont toujours un impact considérable sur eux. Même si les violences ne sont pas dirigées contre leur personne, elles constituent un réel traumatisme.
Souvent l'enfant ne montre pas son désarroi (50 à 60 % des enfants ne développent pas de symptômes) dans le but d'épargner à son parent un surcroîtde soucis, mais dans tous les cas, il souffre de la situation et est terriblement fragilisé par l'angoisse qu'elle génère. L'enfant même petit ressent le stress de sa mère, ce qui influe sur la sécrétion de cortisol, hormone toxique quand elle est produite à long terme. Il est tout le temps dans une situation d'hypervigilance ce qui a un impact sur le développement des structures du cerveau. Sonenvironnement familial est gravement perturbé. Dans ce contexte, ses deux parents, qui devraient être des soutiens indéfectibles, se révèlent incapable d'être des piliers sur lesquels il peut s'appuyer. Il ne trouve plus la sécurité dont il a besoin et pas non plus d'exemples valables pour se construire. En plus, il est obligé de se soumettre à l'autorité d'un adulte qu'il ne peut pas dans cesconditions respecter, qui en imposant sa loi personnelle par la violence transgresse la loi sociale.
L'enfant peut se sentir responsable du déclenchement des scènes, soit parce qu'il n'a pas obéi assez vite, qu'il a contrarié son parent par ses résultats scolaires, une maladresse, etc. Ce ne sont que des prétextes aux explosions mais il porte le poids de la faute sur ses épaules et également unemission de sauvegarde du parent victime. Il est animé du fantasme qu'en son absence le pire peut arriver. Il garde le silence vis-à-vis de l'extérieur de crainte que ses révélations ne conduisent son père en prison, que sa mère soit sans le sous et qu'il soit confié à l'aide sociale à l'enfance... Parler peut être en quelque sorte équivalent de faillir à la loyauté familiale. Ces responsabilités...
tracking img