Viper au poing

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1486 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Vipère au poing
Biographie auteur : Hervé Bazin

Hervé Bazin est né à Angers en 1911 dans une famille bourgeoise, traditionaliste et profondément catholique. Dans une famille de ce type, ou l’on suit la route toute tracée, ou l’on se révolte. Il se révoltera donc, et fort. L’éducation qu’il aura reçue tout au long de son enfance et de son adolescence, ses déplorables rapports avec sa mère, nepourront que l’y pousser. Après de vagues études de droit et avoir été inscrit de force à Saint-Cyr, il fera une fugue vers Paris avec la voiture familiale. Un terrible accident va l’obliger à faire un long séjour à l’hôpital. A sa sortie, il fera   un peu de tout pour vivre et cela pendant plus de douze années avant de se tourner vers l’écriture. Il tentera d’abord sa chance en poésie mais, en1948, il publie « Vipère au poing ». En même temps que le scandale, ce livre lui apportera la notoriété. Bien d’autres suivront et, dans certains d’entre eux, nous retrouverons même Folcoche devenue belle-mère, puis grand-mère. En 1960 il devient membre de l’académie Goncourt, puis président en 1973. De révolté contre sa famille, il deviendra le peintre des mœurs d’une époque tout en s’engageantdans différents mouvements en faveur des opprimés.

Hervé Bazin meurt à Angers en 1996

Bibliographie

Ses principaux livres sont :

    - Vipère au poing
    - La tête contre les murs
    - La mort du petit cheval
    - Qui j’ose aimer
    - L’huile sur le feu
    - Au nom du fils
    - Le matrimoine
Cadre spatio-temporel

  L'histoire se déroule dans la demeure familiale de laBelle Angerie;
  L'histoire a lieu durant le XX ème siècle.
Personnages

La famille Rezeau vit près d’Angers sur le domaine familial de « La Belle Angerie » Elle se prétend des droits à d’illustres ancêtres et compte un membre qui est grand écrivain et fait partie de l’Académie française, ainsi qu’un autre qui est membre du clergé sous le titre de protonotaire. Comme elle est désargentée,Jacques Rezeau a épousé une fille de banquier breton, mais il n’en profitera pas dans sa vie de tous les jours vu que la dote a été largement entamée par les dévaluations.

Au début de notre histoire, Frédie et Jean sont éduqués par leur grand-mère, le père est enseignant en Chine, où est né Marcel qui, lui, vit là-bas avec ses parents. Il restera toujours le favori de Folcoche. Mais la grand-mèredécède et tous les trois doivent rentrer.

Les retrouvailles débuteront déjà très fort quand, encore à la gare, Folcoche gratifiera Jean d’une belle gifle sous l’horrible prétexte qu’il serait dans son chemin… L’ambiance est donnée ! Arrivée à la « Belle Angerie » elle va de suite camper le nouveau mode de vie de la maison. Les trois garçons auront le crâne rasé (elle les tondra avec la vieilletondeuse qui servait pour l’âne) , dormiront séparément et sans chauffage, levés à cinq heures du matin, ils assisteront tous les jours à une messe et ne porteront plus que des sabots, les chaussures coûtant trop cher. Elle supprime aussi les oreillers (ils arrondiraient le dos…) ainsi que les édredons. La nourriture sera des plus frugales et une discipline de fer va s’abattre sur eux.

Celle-ciira tellement loin que Folcoche verra plusieurs précepteurs la quitter et un qui ira jusqu’à signaler son comportement à l’évêché ! Monsieur Rezeau ferme les yeux, ayant bien trop peur de sa femme, et se réfugie dans sa passion pour l’étude entomologique sur les syrphidés (famille d’insectes capables de voler sur place)

Mais voilà qu’un jour, il va se révolter brutalement contre sa femme et celadevant les enfants. Folcoche, folle de rage, se taira mais, à peine seule avec les garçons, elle va les ruer tous de coups. Seul Jean va se défendre et lui donnera des coups de pieds dans les tibias. Il n’en sera que plus battu, mais, le soir à table, Monsieur Rezeau fera semblant de ne rien voir. Il n’empêche, voici la première révolte ouverte d’un des garçons.

Folcoche trouve n’importe...
tracking img