Vision des vaincus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3371 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’empire aztèque et sa conquête

À l'époque de l'arrivée des Espagnols au début du XVIe siècle, les Aztèques étaient à la tête du plus grand empire qui ait jamais existé en Mésoamérique. Cette petite tribu chichimèque faisant partie du grand groupe des peuples de langue nahuatl était arrivée fort tard dans la vallée de Mexico après de nombreuses tribulations et s'était fixée sur un îlot du lacTexcoco. En un siècle, les Mexicas (le nom que les Aztèques se donnaient eux-mêmes à partir du commencement de leur vie sédentaire), avaient fait de la petite cité de Tenochtitlan, située à l'emplacement de Mexico, l'actuelle capitale du Mexique, une immense métropole, qui dominait, avec les autres membres de la Triple alliance un empire s'étendant du territoire huaxtèque au nord jusqu'à l'isthmede Tehuantepec au sud.

Les origines des Mexicas et la fondation de Tenochtitlan

En moins de 200 ans, un humble peuple nomade chassé par plus puissant que lui, devint le maître de la vallée de Mexico et de ses environs. Ils attribuaient leur succès à Huitzilopochtli et adoraient conter la glorieuse épopée de leur longue errance dans le désert. L'"empire" qu'ils bâtirent rapidement et lasoumission des nations occupant ce territoire trouvait leur légitimité dans le fait que les Tenochcas (autre nom pour désigner les Aztèques) étaient d'après eux-mêmes le peuple élu du soleil pour diriger le "monde".De nombreuses tribus (notamment les Toltèques), qui peuplèrent les plateaux du centre avaient une même origine, le Chicomoztoc ("lieu des sept cavernes" en nahuatl) d'où elles seraientparties les unes après les autres. Les Aztèques seraient également venus de cette caverne mais ils auraient au préalable quitté Aztlán, cité mystérieuse construite sur une île qui a donné son nom à ce peuple, probablement situé à ce qui correspond au Nord-Ouest du Mexique actuel. Leur départ semble se faire en l'an 1-couteau de silex (1116). Guidés par Huitzilopochtli, ils erreront pendant plusieursgénérations avant de se fixer sur les rives du lac Texcoco, à Chapultepec. Établis à Chapultepec, les Aztèques tombèrent sous la domination des Colhuacas. Ils ne tardèrent pas à se révolter et sauvèrent leur vie en se réfugiant dans les zones marécageuses du lac. Selon la légende, en un endroit désigné par Huitzilopochtli, un rocher portant un cactus où se tenait perché un aigle mangeant un serpent,ils fondèrent leur capitale Tenochtitlán, l'année 2-maison (1325).

La société

À l'origine, la structure tribale des Aztèques, lorsqu'ils n'étaient qu'une tribu chichimèque, était fort simple et basée sur l'existence de clans. Au moment de la conquête espagnole, par contre, la société était en train de se stratifier. * Au sommet de la pyramide sociale, on trouvait les « tecuhtli » («seigneurs »), que les chroniqueurs espagnols appelèrent généralement « caciques » (un terme qu'ils avaient emprunté au langage des indigènes des Caraïbes). En principe élus à des fonctions administratives, militaires ou religieuses, ils étaient généralement désignés par le Tlatoani (voir ci-dessous) au sein d'une même famille. Pour assurer les frais souvent élevés de leur fonction, ils bénéficiaient desrevenus des terres qui leur étaient attribuées et recevaient en outre une part des tributs prélevés sur les peuples de l'empire. Comme l'État aztèque était essentiellement militariste, les charges les plus prestigieuses étaient militaires. Seuls pouvaient y aspirer ceux qui s'étaient distingués au combat. Au moment de l'arrivée des Espagnols, ce groupe était en voie de devenir une « noblesse »héréditaire : leurs enfants faisaient automatiquement partie des « pilli » (sing. « pipiltin »). À l'origine, le mot signifie d'ailleurs simplement « enfant » en nahuatl. À ce titre, ils avaient accès aux meilleures écoles, appelées calmecac. Comme ces écoles formaient les prêtres, les pilli formaient donc également le gros de la hiérarchie religieuse, même si la prêtrise était accessible aux...
tracking img