Visite la peyratte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2800 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
FR Deux-sèvres La Peyratte Visite du village Adultes 2007

SOURCES : dépliant sur l'église de la Peyratte publié par le SMVT - "le Pays de Gâtine" de Maurice Poignat




Fil Conducteur : A la découverte des trésors médiévaux de la Peyratte...


Laissez-vous charmer par l'église Notre Dame, une des rares églises à avoir traversé 9 siècles sansdommages ; laissez-vous impressionner par l'une des plus hautes croix hosannière de la région ; laissez-vous émerveiller par la légende de Saint Roch…



Introduction : Découvrir les trésors peyrattais : la croix hosannière, l'église, et une légende qui a donné lieu à un monument. Avant de découvrir et de comprendre pourquoi ces 3 lieux sont considérés comme des trésors,important de savoir pourquoi ils sont ici et que réprésentent-ils?




3 mots d' histoire : Tout part d'un mariage : le Seigneur Chalon était propriétaire de la terre de la Peyratte. Lors de son mariage avec Ameline, fille de Guillaume Le Chauve, seigneur de Talmont, il décide de donner aux moines bénédictins, l'essentiel des biens de la Peyratte.C'est ainsi que les moines de l'abbaye de Talmont décidèrent d'établir à la Peyratte un prieuré, soit un établissement religieux dépendant de l'abbaye. Cet établissement était géré par un prieur.


Il construisent donc au début du 12ème siècle, l'église priorale, la croix hosannière et autres dépendances nécessaires à la vie du prieuré.


Premier monumentexceptionnel à La Peyratte : La croix Hosannière

Qu'est-ce qu'une croix hosannière?

Les croix hosannières datent du MA, et étaient au centre généralement des cimetières. Celle-ci date du 12ème siècle, et a été construite en même temps que l'église, par les moines de Talmont. Il y a avait donc ici au 12ème siècle, un cimetière, réservé principalement aux moines du Prieuré. Lacroix hosannière est le seul vestige du cimetière aujourd'hui.




Pourquoi croix "Hosannière"?
Fonction : le terme hosannière vient d'hosanne, qui signifie Buis sacré. On avait pour coutume de déposer cette branche, du buis sur la croix lors de la procession des Rameaux soit le dimanche avant Pâques (entrée royale de JC à Jérusalem) ou le dernier dimanche Carême(40 jours avant Pâques).




Le jour de Rameaux ont bénissé les branches, le buis étant symbole de vie éternelle. Les rameaux verdoyants, signes de vitalité, étaient donc déposés sur les tombes et exposés dans les intérieurs des maisons, censés protéger du mal, par temps d'orage






Forme : Il existe trois types de croixhosannières
1, (celle de La Peyratte) : Croix classique, monumentale, d'une hauteur pouvant aller jusqu'à 10 mètres de haut, posée sur un soubassement constitué d'un gradin circulaire de pierres. Le fut est plein, généralement cylindrique ou composé de colonnettes accolées et le sommet surmonté d'une croix





2, petite croix simple , fut petit, non poséesur un soubassement de gradin circulaire, si sur un ossuaire.

3, petites croix sculptées avec un fut plein, composées de motifs funéraires sculptés.
Description de la Croix hosannière de La Peyratte
La croix de La Peyratte est une croix faisant partie du premier type de croix hosannière. Tout d'abord, elle est très grande, plus de 12 mètres de haut. Ce qui en fait une desplus belles et des plus hautes du département. Ensuite, elle est située sur une plate forme circulaire de 4 marches, avec un autel en calcaire. Le reste est en granite, pierre de la région. Enfin, elle est composée de 4 colonnes semi-cylindriques, couronnées par une croix, entourée d'un cercle.





Cette croix est remarquable par son ancienneté (12ème siècle,...
tracking img