Vocations du roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (308 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le roman a pour vocation première de divertir. Il n'est donc pas « utile » et ne cherche pas nécessairement à représenter le monde tel qu’il est vraiment.
Le lecteurn'attend pas du roman qu'il change sa vie. Il cherche le plus souvent à se divertir. Le roman propose alors un divertissement susceptible de permettre au lecteur d'échapper à laréalité comme dans les romans d'aventures comme le tour du monde en quatre-vingt jours de jules Vernes, les romanes humoristiques comme Pourquoi j’ai mangé mon père de RoyLewis, ou encore les romans fantastiques comme le seigneur des anneaux de John Tolkien. Le roman permet donc au lecteur de s'évader et d'échapper à la réalité par plusieursmoyens comme se glisser dans la peau du personnage; éprouver des sensations et des sentiments; ou se retrouver dans un autre cadre spatio-temporel.
Depuis toujours, leroman séduit le lecteur par l'évasion qu'il apporte. Toutefois, le roman a aussi pour but d'éduquer son lecteur comme les romans autobiographiques tel que le premier hommed’Albert Camus ou les romans historiques comme Les Chouans de Balzac. Le Roman peut aussi avoir une visée psychanalytique comme L’Arrache-cœur dans lequel Boris Vian s’interrogesur le subconscient de chacun et invite le lecteur à y réfléchir avec lui.
Le roman peut donc être une réflexion sur des questions morales et philosophiques. Certainsromanciers ont pu servir à la justice comme dans l'affaire Dreyfus avec J'accuse d' E. Zola qui défendit celui-ci de l'accusation à tort qu'il subissait. D’autres écrivainspoussent le lecteur à la révolte, voir au dégoût comme le fait Celine dans le roman Voyage au bout de la nuit dans lequel il dénonce l’horreur et l’absurdité de la guerre.
tracking img