Vol de nuit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2362 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Vol de nuit **DE SAINT-EXUPERY
1. Présentation de l’œuvre
Vol de nuit a été publié à Paris en 1931, avec une préface d'André Gide. Son action se situe en Amérique du Sud, à l'époque héroïque de l'aviation commerciale. Saint-Exupéry, qui fut en 1929 directeur de l'Aéropostale d'Argentine, raconte la vie menée par le chef d'une compagnie aéropostale, Rivière, et par son équipe de pilotes.2. Résumé de l’œuvre
C’est un récit tragique de ces pilotes des avions postaux de la Patagonie, du Chili,
du Paraguay du Sud, du Nord et de l’Est de Buenos Aires ; ces pilotes engagés la
nuit dans les dangers des routes aériennes chargées de mystères et de surprises, à
quoi s’ajoute l’angoisse de la nuit.
Rivière, précurseur des vols de nuit, met au premier plan la réussite de sonentreprise. Il insuffle à ses pilotes les vertus du courage, de l’abnégation et exige
d’eux le maximum, voire l’impossible. Pellerin, un des pilotes, a finalement atterri au
prix d’énormes difficultés mais Fabien, lui, a disparu dans la nuit. Pourtant cette
mort de Fabien, malgré son cortège de malheurs n’a pas brisé l’élan de Rivière qui,
au même instant, a donné un nouveau départpour l’Europe.
Antoine de Saint-Exupéry nous présente les vols de nuit sur le réseau, les difficultés
auxquelles peuvent être confrontés les pilotes et fondamentalement l’occupation du
personnel au sol.
Le pilote Fabien ramène de l ‘extrême sud vers Buenos Aires le courrier de
Patagonie. Sur le chemin du retour, il éprouve énormément de plaisir, ce qui montre
que malgré lesrisques et les, dangers, il est un homme qui exalte la noblesse d’un
métier. Pellerin, quant à lui, ayant pu atterrir dans des conditions relativement difficiles,
raconte les péripéties de sa traversée. C’est un homme qui incarne les vertus de
grandeur et de simplicité. Grand parce qu’il place, comme Fabien, du reste, sa
mission au-dessus de leur propre intérêt. Simple, parce que rien ne ledistingue des
autres hommes. Discret, il ne se vante pas en parlant de son métier. (p.34)
Ce sont des hommes cependant avec leurs faiblesses ; par moments ils ont peur.
Par ailleurs le chapitre II nous fait la présentation de l’activité des personnages au
sol, dont la mission fondamentale est de centraliser les courriers et les aider à
atterrir malgré les aléas climatiques Tout ceréseau est centralisé par Rivière. Il
surveille et veille sans repos (p. 28-58). C’est un conducteur d’hommes et son but
principal est d’amener les hommes à se dépasser eux-mêmes. Il s’est fait entourer
d’un inspecteur Robineau qui ne connaît rien au monde de l’aviation. On lui
demande simplement d’appliquer le règlement. Il lui est inutile de connaître les
hommes.
Dans les airs,Fabien devait poursuivre sa croisade en direction de San Francisco.
Cependant d’imprévisibles orages ont éclaté un peu partout. Par conséquent il lui
fallait trouver un itinéraire qui le mettrait hors des zones de danger. Il tentait alors
d’avoir des informations qui l’aideraient et se demandait s’il ne devait pas revenir en
arrière. La réponse est sèche. « Commodoro, retourimpossible. Tempête ». Il passa
alors à San Antonio : « Ciel ¾ couvert » et Bahia Blanca : « Orage avant 20mn ».
Trelew : « Ouragan 30m sud et rafales de pluie ». Il ne peut plus continuer à
« naviguer » éternellement car dans 1 heure 40 minutes il n’aura plus d’essence.
C’était la nuit.
Au sol, la femme de Fabien, qui connaissait les heures d’arrivée de son mari et qui
ne le voyait pasvenir, s’inquiétait et décida d’agir elle-même. Elle entre d’abord en
contact avec le secrétaire, puis avec Rivière pour connaître les raisons de l’absence
anormale de son mari mais n’obtint que de simples réponses courtes qui ne lui
donnent pas de satisfaction : « très retardé en effet… vous savez par mauvais
temps…etc. ». Pour Rivière lui-même ce problème est un enjeu de taille qui...
tracking img