Volonte de puissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (708 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Il n'y a rien de bon ni de mauvais sauf ces deux choses: la sagesse qui est un bien et l'ignorance qui est un mal. (platon)
Je pense, donc je suis. (Descartes)
Dieu a aussi son enfer: c'est sonamour des hommes.(Nietzche)
L'ambition, l'avarice, la tyrannie, la fausse prévoyance des pères, leur négligence, leur dure insensibilité, sont cent fois plus funestes aux enfants que l'aveugle tendressedes mères. (JJ Rousseau)
Jamais on ne corrompt le peuple, mais souvent on le trompe, et c'est alors seulement qu'il paraît vouloir ce qui est mal.(Rousseau)
1° dissertation : « Bon et méchant, bonet mauvais. » [modifier]
« Bon et méchant, bon et mauvais »; i.e. opposition de l'évaluation des forts et des paralogismes du ressentiment.
Dans cette première dissertation, Nietzsche présente leressentiment comme une « vengeance imaginaire » (G.M. I.7°), « une vindicte essentiellement spirituelle » (G.M. I.10). La constitution du ressentiment implique un paralogisme du type:
Les aigles sontméchants
or nous sommes le contraire des aigles
donc nous sommes bons, dit l’agneau logicien.
Où est le paralogisme ? L’agneau, le faible voudrait faire croire que lui se retient de manger l’aigle(fiction d’une force séparée de ce qu’elle peut) et que par conséquent il est bon alors que l’aigle est méchant parce qu’il ne se retient pas. C’est donc en toute rigueur que l’aigle pourrait répondre : «je ne suis pas méchant, je vous aime bien vous les agneaux. Rien n’est plus savoureux qu’un petit agneau. »
2° dissertation : « La faute et la mauvaise conscience et ce qui les rassemble »[modifier]
« La faute et la mauvaise conscience et ce qui les rassemble », i.e. l’antinomie de la mauvaise conscience.
La mauvaise conscience, comme retournement de l’accusation contre soi ( « c’est mafaute, c’est ma faute, c’est ma très grande faute » = acte de contrition), comme culpabilisation ( l’aigle culpabilisé se reconnaît coupable) est un retournement de la force contre elle-même : elle est...
tracking img