Voltaire candide chap3

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1315 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LECTURE ANALYTIQUE CANDIDE, VOLTAIRE
Chapitre III « La guerre »
INTRODUCTION :
Présentation de l’auteur et du mouvement littéraire : Voltaire nommé en réalité François- Marie Arouet est l’un un auteur du XVIIème siècle et philosophe des lumières, il fut l’auteur de plusieurs tragédies notamment « Zaïre » en 1732, des épopées « La Henriade » en 1728 mais il a surtout écrit descontes philosophiques, les plus connus étant « Zadig » écrit en 1747, Micromégas écrit en 1752 puis enfin celui dont on va faire l’étude Candide écrit quant à lui en 1759. Les philosophes des lumières ont pour but de développer les connaissances humaines, d’amener le progrès tous en donnant une importance capitale aux sciences. Ce mouvement apparu à la fin du XVIIème siècle et prit touteson ampleur au XVIIIème siècle avec l’entreprise de l’écriture de L’Encyclopédie qui réunit les plus grands écrivains et philosophes de l’époque notamment Montesquieu, reconnu comme leur précurseur, par ses idées et sa participation à la séparation des pouvoirs, Rousseau ou encore Diderot qui fut l’un des piliers au moment de l’écriture de L’Encyclopédie.
Entrée en matière :Déchus de son paradis terrestre, Candide tombe sur l’un des pires fléaux de l’humanité, la guerre. Voltaire condamne la guerre en général qui ravage l’Europe au XVIIIème siècle et qui s’oppose aux idéaux de raisons et de tolérances des lumières. Candide va ainsi assister à une grande bataille entre le Roi des Abares (Roi de France) et le Roi des Bulgares (Prusse).
Présentation du texte : Lechapitre 3 est l’un des textes qui va faire allusion aux époques contemporaines. Ici la guerre de 7 ans qui a éclaté de 1756 à 1763, en Europe. Les deux thèmes principaux du chapitre sont la guerre et l’intolérance religieuse qui serviront de repoussoir à l’optimiste de Pangloss. Pour la première fois Candide sera confronté à ce monde cruel et sera le premier témoin de toutes cesatrocités, devant ça il remettra en cause la philosophie de son ancien maître. Voltaire dénonce cette folie des hommes par l’utilisation des registres ironique et pathétique.
Annonce du plan : En effet, Voltaire à un discours apparemment favorable à la guerre, mais par l’utilisation de l’ironie il est en réalité accusateur. Ainsi, sa description pathétique du massacre des civils, appelle àl’émotion du lecteur, c’est pourquoi il désigne ainsi de manière indirect les responsables de cette guerre.
1/ Un discours apparemment favorable à la guerre (« cette boucherie héroïque »)
1) Un spectacle grandiose
Le combat se présente comme un spectacle, une fête, utilisation du champ lexical de la musique, de l’harmonie, il utilise des hyperboles et un vocabulaire très valorisant («beau, leste »...). Il fait l’éloge de cette parade en utilisant le terme « si ». Il utilise aussi le registre épique, on retrouve plusieurs fois le mot héros, mais il minimise aussi le caractère meurtrier de la guerre en mettant en avant ses « avantages ». « Elles nettoient la surface de la terre » ligne 7 « les coquins qui infectaient la terre ». Il utilise des euphémismes qui atténuent ladure
réalité. Il utilise plusieurs hyperboles chiffrées « 6000, 9 à 1000 et 30 000 ». Voltaire utilise en fait un ton apparemment neutre pour parler de cette boucherie. D’ailleurs même la religion cautionne la guerre.
2) Undiscoursenréalitéaccusateur
Voltaire utilise en fait le registre épique à des fins parodiques, c'est-à-dire que les héros sont en fait des violeurs, et, cettebelle bataille est en fait une boucherie. Il utilise aussi un des procèdes ironiques. Aussi des antiphrases « 30 000 morts dans le meilleur des mondes ». Les termes « coquin » et « infectaient » sont utilisés par Voltaire comme pour accuser ces hommes, cependant sa description reste placide, ils sont caractérisés comme si leur mort ne changeait rien, comme si leur disparition rendait le monde...
tracking img