Voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (587 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Qu'on l'admire ou qu'on le déteste, Voltaire symbolise à lui seul le XVIIIe siècle. Il a constitué et constitue encore le paradigme de l'intellectuel engagé. Zola s'en inspire lors de l'affaireDreyfus, Sartre s'en réclame pour définir l'intellectuel de son temps. Son nom apparaît, comme un garant, au hasard des crises politico-morales que traverse la société française : l'occupation allemande,la guerre d'Algérie... Quand de jeunes lycéennes musulmanes refusent d'abandonner leur voile ou de se soumettre à la mixité des cours de gymnastique, on écrit sur les murs « Voltaire, reviens ! »[pic]

cliquer sur l'image
pour l'agrandir

Voltaire

Le Français François Marie Arouet devenu, par anagramme, Voltaire, homme de lettres et philosophe (1694-1778).

Type dedocument :
photographie
Crédit :
Hulton Getty
Tous les documents proposés par Encyclopædia Universalis
sont légalement autorisés pour l'usage pédagogique
    Ainsi Voltaire n'ajamais cessé de servir : le combat des Lumières de son vivant, la cause de la République et de la libre pensée tout au long du XIXe siècle, la lutte contre l'injustice, la dénonciation de la torture,les analyses illustrant la vision marxiste du XVIIIe siècle.
    Il apparaît comme un paradigme multiple : intellectuel engagé, « traître » à sa vocation de penseur (au sens où l'entendait JulienBenda), voire « dernier intellectuel heureux » selon Roland Barthes, parce qu'en accord avec une cause au service de l'homme, il est aussi dénoncé comme le corrupteur d'une bourgeoisie qui finit par necroire qu'à l'argent, et comme l'ennemi juré de l'Église catholique, accusé même par monseigneur Dupanloup, en 1878, d'avoir eu toutes les lâchetés du courtisan et d'avoir flatté Frédéric II, l'ennemiprussien.
    À ces figures contrastées d'un Voltaire militant, il faut adjoindre un Voltaire incarnation de l'esprit français. De son vivant même, on lui reconnaissait le goût du trait, la...
tracking img