Voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4019 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Voltaire, « L’horrible danger de la lecture » Voltaire vient de voir deux de ses ouvrages (Essai sur les mœurs et Le dictionnaire philosophique) condamnés par l’Eglise et le Parlement. Pour se venger il rédige donc un pamphlet intitulé « L’horrible danger de la lecture » → texte de registre polémique Ce pamphlet est aussi, indirectement, une synthèse des idées du siècle des Lumières. L'auteur seplace dans un contexte oriental. C'est un texte construit sur des procédés d'antiphrase systématiques, et sous le couvert des accusations à l'égard de l'imprimerie et de la lecture, il faut en voir un éloge. Voltaire critique également les pouvoirs qui maintiennent les peuples dans l'ignorance: c'est un plaidoyer pour la diffusion des oeuvres et des idées. Ier axe de lecture : la structure dutexte et les étapes de l'argumentation Le texte comprend : Une introduction Une succession de six paragraphes numérotés et brefs → parodie d’un acte de justice Une conclusion. Dans l'introduction, on voit : - les titres de l'auteur de l'édit (« mouphti du Saint-empire ottoman ») → le locuteur est un religieux - des formules de politesse orientales : « lumières des lumières » - les circonstancesexpliquant l’interdiction de l'imprimerie en Turquie : le retour d'un ambassadeur détenant cette invention dangereuse Puis l'auteur énumère les raisons de l'interdiction Les « risques » sont : - dissipation de « l'ignorance » (lignes 10-11) - amélioration de « l'agriculture » , l'industrie → progrès (lignes 13-17) - diffusion de l « 'Histoire » objective → favorise la réflexion (lignes 19-22) -diffusion de la philosophie des Lumières: « éclairer les hommes » (lignes 24-26) - remplacement de la superstition par la vraie religion (lignes 28-30) - progrès dans la médecine. (lignes 32-34) → Ces arguments sont absurdes (= démonstration par l’absurde) et ironiques (Voltaire pense l’inverse : antiphrases) Conclusion Les deux derniers paragraphes ne sont pas numérotés, et précisent les modalitésd'application de l'interdiction de « lire », puis de « penser »: gradation dans l’absurde. → Mais tout le texte est encadré par les expressions « sottise et bénédiction » (ligne 1) → « palais de la stupidité » (ligne finale) → ce dispositif attire notre attention sur le registre ironique du texte. IIè axe de lecture : une fiction orientale : 1. les indices de la fiction orientale - Noms + métiersmusulmans (« Saïd », « Cadis », « Imans ») - termes religieux : « La Mecque », « Mouphti » « Sublime Porte » -lieux orientaux : « Stamboul », « St-Empire ottoman » - date musulmane « 1143 de l’hégire » 2. Son efficacité

- divertissant : L’Orient est à la mode au XVIIIème siècle (Montesquieu, Lettres persanes) - permet d’éviter la censure : en localisant son histoire dans un pays lointain, cecipermet à Voltaire de se dégager de la censure et d'exploiter toute la gamme de l'ironie. La lecture au premier degré montre la condamnation des régimes orientaux autoritaires, mais avec plus de réflexion cela s’adapte à la France : « Frankrom » = royaume de France. - Certains indices servent à avertir le lecteur: « sottise et bénédiction », « notre palais de la stupidité ». IIIé axe de lecture : Ladénonciation de Voltaire / L’apologie du siècle des Lumières 1. étude des raisonnements - raisonnements en apparence logiques qui s’avèrent totalement absurdes : « Cette facilité de communiquer ses pensées tend évidemment à dissiper l'ignorance, qui est la gardienne et la sauvegarde des Etats bien policés. » Il s’agit d’antiphrases visant à dénoncer → registre ironique - Gradation dans l'absurde de laligne 35 : « nous défendons aux pères […] d’enseigner à lire » (37), « nous leur défendons expressément de penser » (37) 2. les cibles Dénonciation en France de deux institutions : L’Eglise : L 6-7 : « il a semblé bon à Mahomet et à nous de condamner […] ladite infernale invention de l’imprimerie » → Parodie des textes religieux (en France) justifiant les décisions d'interdiction, la censure....
tracking img