Voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (379 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
VOLTAIRE (François-Marie AROUET)
(1694-1778)



De son vrai nom François-Marie Arouet, Voltaire est né à Paris, dans un milieu bourgeois et aisé ; il perd sa mère à l'âge de sept ans. Il étudieau collège des Jésuites Louis Legrand. Sortant du collège, il adopte la philosophie épicurienne, fondée sur l'apologie du plaisir et l'idée que la nature est bonne.

Ses écrits satiriques sur leRégent en 1716 lui valent d'être exilé. Il récidive et est enfermé pour onze mois à la Bastille. Libéré, il prend un nouveau nom, Voltaire mais reste suspect pour le pouvoir. Il est reçu à la Cour, maisune lettre de cachet l'envoie à la Bastille. Il s'exile en Angleterre où il découvre un régime de liberté. En 1734, ses Lettres philosophiques sont condamnées au feu et lui à la Bastille. Il seréfugie en Lorraine, chez Madame de Châtelet.

Puis il séjourne à Paris, publie la satire Le Mondain, qui fait scandale ; Voltaire s'exile en Hollande. Les premiers chapitres du Siècle de Louis XIV,publiés clandestinement, sont saisis. En 1744, il est rappelé à Paris, protégé par Madame de Pompadour. Il devient historiographe du roi de France et est élu à l'Académie Française en 1746. Mais il estdisgracié par Louis XV qui ne l'apprécie pas ; Voltaire se réfugie chez la duchesse du Maine qui transpose dans Zadig ses mésaventures de courtisan. A Berlin, chez Frédéric II (où il constate que ledespotisme éclairé est possible), il écrit Micromégas (1752). En 1753 il quitte précipitamment Berlin (il est disgracié ; son départ a lieu après un épisode humiliant : il est retenu prisonnier du 1er maiau 6 juillet et doit rendre les papiers du roi qu'il avait emportés). Indésirable en France, il doit chercher un asile. Possédant beaucoup d'argent, Voltaire s'installe à Genève : il écrit le Poème surle désastre de Lisbonne et Candide en 1759.

De 1760 à 1778, Voltaire vit à Ferney, sur la frontière franco-suisse ; il correspond avec d'Alembert, Frédéric II et Diderot. En 1763, il écrit le...
tracking img