Voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (642 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Voltaire et son esprit philosophique
Nous allons maintenant comparer la définition du philosophe de César Dusarmais dans l’article Philosophe avec le comportement de Voltaire. Pour illustrer sesactions nous avons choisi de prendre l’affaire Callas et de montrer comment il a procédé pour juger l’affaire.
Définition : donc selon Dusarmais, le philosophe observe, examine il cherche la vérité maisce n’est pas sa priorité. Et s’il trouve assez de preuves alors le philosophe émet un jugement.
L’affaire Calas :
A Toulouse, en 1761, Marc Antoine Calas est retrouvé pendu dans sa maison. Unerumeur accuse son père Jean Calas qui était calviniste (doctrine religieuse protestante issue de Calvin et de la Réforme) d’avoir assassiner son fils pour l’empêcher de se faire catholique. La religioninflue sur les juges et même s’il crie jusqu’au bout son innocence, Jean Calas est rompu vif sur la roue le 10 mars 1762.
Voltaire croit d’abord à la culpabilité de Calas mais le doute subsiste car «comment un homme de soixante dix huit ans aux jambes et faibles et enflées aurait pu étrangler et pendre son fils de vingt huit ans. »Cris entendus par les passants, contradiction de Calas. Il reçutensuite Donat et Pierre Calas qui réussirent à convaincre Voltaire de l’innocence de leur père. Voltaire fait alors face aux critiques et encourage la veuve a porté l’affaire en justice, il lui payele voyage jusqu’à Paris. En 1763, il publie le traité de la tolérance » pour demander la réhabilitation de Jean Calas. Grace au registre ironique il défend la liberté de culte et l’esprit de tolérance.Chapitre I
« Enfin, un jour ayant perdu son argent au jeu, il choisit ce jour-là même pour exécuter son dessein. Un ami de sa famille et le sien, nommé Lavaisse, jeune homme de dix neuf ans, connupar la candeur et la douceur des mœurs, fils d’un célèbre avocat de Toulouse, était arrivé de Bordeaux 1 la veille ; il soupa par hasard chez les Calas. Le père, la mère, Marc-Antoine leur fils...
tracking img