Voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (375 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Voltaire
De son vrai nom François Marie Arouet (filsde M. Rochebrune, ancien officier et poète), Voltaire naquit le 21 novembre 1694. Il fut l’un des plus grands écrivains français : dramaturge,polémiste satirique, philosophe, historien et moraliste.
De 1704 à 1711 : François Marie Arouet entreprit de brillantes études au collège jésuite Louis Legrand.
Dès 1712, Arouet commença à fréquenterles salons littéraires et la bonne société.
En 1715, la mort de Louis XIV entraîna l’installation du Régent (règne de Philippe d’Orléans), qui amorca une politique » libérale ». Voltaire, pour avoircritiqué cette période de Régent, est enfermé à la Bastille.
A sa sortie, une altercation avec le chevalier Rohan-Chabot le conduit à nouveau à la Bastille, puis le contraint à un exil de trois ansen Angleterre. Au contact des philosophes d'Outre-Manche où la liberté d'expression était alors plus grande qu'en France, il s'engage dans une philosophie réformatrice de la justice et de la société.De retour en France, Voltaire poursuit sa carrière littéraire avec pour objectif la recherche de la vérité et de la faire connaître pour transformer la société. Au château de Cirey, en Champagne,il écrit des tragédies ("Zaïre", "La mort de César"…) et, avec moins de succès, des comédies ("Nanine"). Il critique la guerre dans "L'Histoire de Charles XII" (1731) puis s'en prend aux dogmeschrétiens dans "Epîtres à Uranie" (1733) et au régime politique en France, basé sur le droit divin, dans "Lettres philosophiques" (1734).
En 1759, il publie Candide, une de ses œuvres romanesques les pluscélèbres et les plus achevées. S’indignant devant l'intolérance, les guerres et les injustices qui pèsent sur l’humanité, il y dénonce la pensée providentialiste et la métaphysique oiseuse. Avec despamphlets mordants, Voltaire combat inlassablement pour la liberté, la justice et le triomphe de la raison (affaires Calas, Sirven, chevalier de la Barre). En 1778 il retourne enfin à Paris, à...
tracking img