Vous expliquerez en quoi l'investissement dans le non-coté peut représenter (ou non) une solution en termes d'allocation d'actifs lorsque les marchés financiers connaissent des périodes de forte volatilité

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1376 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
David Boujo

Master 222- Année 2008-09

PRIVATE EQUITY
Sujet :"Vous expliquerez en quoi l'investissement dans le non-coté peut représenter (ou non) une solution en termes d'allocation d'actifs lorsque les marchés financiers connaissent des périodes de forte volatilité. »

La crise financière actuelle qui secoue les marchés financiers depuis près de deux ans a remis en perspective lesvelléités des investisseurs : recherche de stabilité mais aussi volonté de diversification. Dans cette optique on pourrait imaginer que le Private Equity pourrait présenter cette alternative aux investissements traditionnels. Qu’en est-il dans la réalité ? Les investissements dans le secteur ont-ils profité de la volatilité des marchés ?

Une explosion du secteur à partir de 2001
Le secteur duPrivate Equity a connu un développement très important dans la dernière décennie. Les investisseurs étaient attirés successivement par:  le fort effet multiplicateur induit par les opérations performantes en forte période de croissance aux débuts du Private Equity  Puis avec le développement de cette industrie l’arrivée des fonds de LBO (Leveraged Buyout) permettant un très important effet levier auxinvestisseurs. Les fonds de PE profitaient alors de la facilité des banques à accorder des crédits

A l’inverse des fonds spéculatifs, les fonds de Private Equity ont réellement contribué au développement de l’économie de certains pays avec des acquisitions orientées sur le long terme et la santé de l’entreprise à terme. De plus le financement par dette de certains fonds a permis de pallier unsystème financier local défaillant. Les montants investis en Capital Investissement se sont alors envolés comme le montre le graphique ci dessous avec une hausse constante à la fois des fonds levés et des investissements depuis la crise de 2001 porté par une grande confiance. Cette confiance est venue d’une part du faible nombre d’opérations non performantes à l’époque comme le montre le graphiqueci-dessous.
Spreads de crédits et taux de défauts aux EtatsUnis

Source : S&P (2007 Annual Global Corporate Default Study, Ratings Direct, February 5, 2008)

Elle a résulté d’autre part de l’accumulation de liquidités, résultant de la croissance mondiale, qui a profité sous trois formes au développement du buyout :    elle a provoqué une nouvelle vague de fusions-acquisitions, mettant surle marché, à des prix attractifs pour les vendeurs, des sociétés susceptibles de faire l’objet d’un buyout elle a généré, chez les investisseurs, un appétit pour les investissements alternatifs, et donc pour le private equity les techniques de titrisation ont permis à un grand nombre d’investisseurs d’investir leurs liquidités dans des titres de dette.

Ainsi le nombre de sociétés détenues enBuyout a augmenté fortement montrant à quel point le Private Equity soutenait alors l’économie.

Une crise qui a touché le Private Equity
Plusieurs facteurs expliquent l’impact qu’a eue la crise financière sur le secteur du Private Equity Des causes multiples La conséquence naturelle de la conjoncture des cinq dernières années pourrait toutefois avoir été une plus faible attention au risque, dela part des gérants de fonds de buyout, et de la part des

banquiers prêteurs. Tous les portefeuilles de fonds de buyouts des années récentes, et toutes les statistiques publiées, montrent que les ratios de dette/EBITDA ont cru régulièrement depuis 2001 (Etude BNP Private Equity). Selon cette étude Ainsi, pour les buyouts européens en 2007, la dette initiale représente, en moyenne, 74% de lavaleur d’entreprise. L’augmentation du levier de dette n’est pas le seul élément susceptible de témoigner d’un relâchement de l’attention aux risques. D’autres éléments pourraient avoir joués, au cours de la période de boom, en raison de l’augmentation de la concurrence sur le marché du Private Equity surtout en Europe :    conditions d’intéressement des dirigeants des entreprises généreuses...
tracking img