Voyage dans a rebours de huysmans

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2837 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La quête d’un ailleurs
1) L’art comme ailleurs
Querelle entre idéalisme & vérisme (véracité, vérité), Huysmans défend symbolistes et impressionnistes, même si impressionnistes défendent le plein air, plutôt que artistes qui se consacrent à la peinture historique et religieuse. Chap 5, p 141 : choix esthétiques sont directement associés à son rejet de la démocratie. Refus de la représentationhumaine, refus de cette réalité bourgeoise. Les choix de Huysmans sont bien plus modernes : valorise un peintre comme Gustave Moreau, considéré comme un peintre littéraire. Comme Goya, qu’apprécie également des E, Moreau accorde une grande importance à l’imaginaire et au fantasme. Goya & Moreau sont donc bien des peintres de l’ailleurs. Ils incarnent le désir d’évasion de DE. Se projette dans lemonde que lui dévoilent les œuvres. Devient ainsi Erode contemplant Salomé. [L’esthète fin de siècle, l’œuvre interdite (article de la revue romantique) M.F Melmoux-Montaubin : critique montre comment dans le roman la danse de Salomé est reproduite lorsque DE se lie avec la ventriloque]
2) L’ailleurs spatial : « En voyage »
Chap 11, p 247 «  A quoi bon bouger quand on peut voyager simagnifiquement sur une chaise ». Personnage s’interroge ainsi au terme de son voyage manqué à Londres. Fauteuil à oreillettes dans lequel il est souvent représenté, apparait comme l’attribut paradoxal de ce héros qui prétend s’insurger contre la bourgeoisie. DE est insoumis, révolté contre la nature et la société, mais il n’est pas capable de projeter cette révolte au-delà de l’univers confiné de sondomicile. A rebours a pour seul cadre ou presque la maison de Fontenay. DE associable, choisit cette demeure de façon à être le plus loin possible de la masse. Mais perce le mystère de l’établissement : otium/negocium. Aristocrate est dans passivité. Héros veille à ne pas trop s’éloigner de la capitale. (p.86)Dans son parti pris d’immobilisme, héros s’assimile a un anti-révolté. C’est bien ainsi que leprésente Pierre Waldner dans son introduction à A rebours (GF) : critique assimile DE à son créateur. Pas assez de volonté pour mettre en acte tentation de la révolte. C’est dans la religion que H. va trouver les satisfactions qu’auraient pu lui apporter la révolte politique. En réalité, l’immobilisme huysmansien correspond également à des motivations esthétiques. En effet, en exaltant le statisme,le roman de la décadence va à l’encontre du schéma romanesque traditionnel, qui fait du voyage le cœur du récit. Huysmans détourne dès le chapitre 2 la référence à vingt mille lieux sous les mers. DE s’assimile à Némo, mais s’en distingue par son désengagement politique. (Némo= personne. Salut de verne à Homère à travers le nom). Si Némo peut incarner l’anarchiste (drapeau noir sur continentantarctique), DE, lui, bien qu’il soit en lutte contre société bourgeoise, apparait comme un anarchiste qui n’agit pas : en somme un anti-anarchiste. Julia Pryzbos montre comment Huysmans remet en cause à la fois le pouvoir cognitif et le pouvoir thérapeutique des voyages littéraires. Cognitif : se découvre lui-même & apprend à mieux comprendre les autres. « L’excursion de DE ne s’explique pas par lasoif de sensations nouvelles, mais par le désir de revivre à Londres une journée vécue à Fontenay aux Roses ». Désir suscité par le climat : brume d’eau. [Voyage du pessimisme et pessimisme du voyage] L’humour de Huysmans : joue à contrarier conventions romanesques, et s’amuse de l’éreintement physique & la fatigue morale qui saisissent DE de retour de la rue d’Amsterdam. (fin chap 11, p.248). Dèsle chapitre 2 nous est présenté un antivoyage, destiné à faire oublier les impératifs de la nature, par la prise de repas dans une fausse cabine de bateau. Cet antivoyage prépare au départ manqué au chapitre 11. Chapitre 11 : unique sortie de Fontenay le mènera jusqu'à une taverne d’apparence anglaise, qui aboutira à un nouveau huis-clos : s’enferme dans la taverne et ne rentre pas chez lui. DE...
tracking img