Vulgarisation economique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1075 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Monsieur,

Vous nous avez sollicités pour vous conseiller sur les mesures à mettre en place pour lutter contre la situation économique actuelle de Frangaul, à savoir un chômage élevé et une croissance faible. Il est bien entendu que ces mesures ne devront pas avoir pour effet de faire repartir l’inflation.
Vous trouverez ci-dessous notre analyse et nos recommandations.

L’équilibreéconomique s’obtient lorsque l’offre et la demande se rejoignent. Nous appuyons notre démarche sur deux courants de pensée, opposés l’un à l’autre. D’une part le néo-keynésianisme qui propose la stimulation de la demande globale par une intervention de l’Etat afin d’augmenter la production donc la croissance et l’emploi. D’autre part la vision monétariste qui préconise une action limitée de l’Etat quiagira plutôt sur l’offre et assurera la stabilité de la monnaie. Permettez-nous de vous présenter nos propositions basées sur ces deux approches macroéconomiques.

Voici la vision « néo-keynésienne » qui nous offre plusieurs possibilités :
 Relancer la consommation des ménages, permettant ainsi de relancer notre économie frangauloise. Nous pourrions envisager des mesures telles que la baisse deTVA sur les produits « Made in Frangaul » pour améliorer la demande de nos produits ; distribuer un chèque consommation de 1000 € avec une date de péremption de 6 mois pour un effet plus rapide.
Une augmentation des salaires des fonctionnaires est aussi facile à mettre en place, il faudra toutefois décourager l’épargne afin que ces ménages consomment effectivement cet argent supplémentaire.
Une autre option serait d’augmenter la contribution de l’Etat dans le produit intérieur Brut (PIB), en augmentant par exemple le nombre de fonctionnaires afin d’améliorer le bien-être de tous et réduire le chômage.
 Augmenter l’investissement, par exemple, en baissant les taux d’intérêt et, donc, encourager les banques à prêter aux entreprises et aux ménages. Le lancement d’une politique degrand travaux tels qu’un plan centrales nucléaires ou, plus à la mode, un plan énergie renouvelable permettrait facilement d’atteindre cet objectif.
 Favoriser les exportations en subventionnant des produits exportables ciblés, et garder le contrôle de nos importations en augmentant ponctuellement les frais de douanes. Il faudra rester mesuré, d’une part afin de ne pas décourager la consommation desménages, d’autre part afin de ne pas subir en contrepartie des amendes ou barrières à nos propres exportations et éviter toute escalade protectionniste. De plus, il faut éviter de détériorer les relations avec nos partenaires économiques internationaux tels que les Etats-Moisis ou la Germallemagne.

Ainsi, cette vision caractérise une action renforcée de l’état dans l’économie avec des effetsrapides, mais risquant de s’avérer coûteuse par une augmentation sensible du déficit budgétaire qui, à terme, pourrait vous pousser à augmenter les impôts en cas d’échec de cette politique et donc de fragiliser à nouveau la croissance. Par ailleurs, l’inflation est aussi favorisée par les hausses de salaires ou les baisses de taux d’intérêt. Certes, l’inflation à court terme permet de réduire lechômage, mais nos concitoyens ne sont pas aveugles et, assez rapidement, ils demanderont des compensations salariales et nous risquerions bien de voir le chômage et l’inflation croître dans notre pays, nos entreprises ne pouvant exporter des biens à des coûts de production trop élevés. Enfin, il conviendra d’être habile dans les rendez-vous internationaux pour éviter les sanctions de réciprocitéscommerciales.

Une autre vision est défendue par les « Monétaristes » avec une approche très différente visant à définir l’Etat comme un acteur central dans la régulation de l’économie, mais restant extérieur à ce système. Ainsi, dans cette approche, l’Etat doit avant tout fluidifier l’économie.

Dans ce contexte, on peut envisager les mêmes objectifs qu’auparavant mais par des actions...
tracking img