Vulture and child

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1350 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Une photo controversée ayant fait le tour du monde:

Kevin Carter - Vulture & Child (1993)

vulture_and_child



Voici certainement une des photos qui a déclenché le plus de polémiques à travers le monde. La vision quasi insoutenable d’un vautour attendant de dévorer une fillette squelettique au bord de la mort. Le cliché a provoqué une vive émotion dans les journaux du monde entier maisaussi un déluge de critiques envers le photographe Kevin Carter (photographe né en Afrique du Sud ayant couvert de très nombreux conflits en Afrique).



Contexte : Le cliché fut pris lors de la famine au Soudan, aux abords du village d'Ayod, dans le Sud du pays, en février 1993. Le pays était en pleine guerre civile, les animistes du Sud contre le gouvernement islamiste du Nord. L'aideinternationale était systématiquement détournée puis envoyée en totalité au Nord par le gouvernement. Rapidement l'ONU préféra stopper l'envoi de nourriture laissant le pays dans un chaos total et les habitants dans la famine. C'est près d'un centre ONU, alors qu'il photographiait des enfants s'y rendant que le photographe trouva la fillette rampante. Elle aussi se dirigeait vers le centre, en quêtede nourriture. Carter pris quelques photos de la scène avant de chasser l'oiseau.



Carter explique dans ses notes comment la scène s’est déroulée : « A environ 300 mètres du centre d'Ayod j'ai croisé une toute petite fille au bord de l'inanition qui tentait d'atteindre le centre d'alimentation. Elle était si faible qu'elle ne pouvait faire plus d'un ou deux pas à la fois, retombantrégulièrement sur son derrière, cherchant désespérément à se protéger du soleil brûlant en se couvrant la tête de ses mains squelettiques. Puis elle se remettait péniblement sur ses pieds pour une nouvelle tentative, gémissant doucement de sa petite voix aiguë.

Bouleversé, je me retranchai une fois de plus derrière la mécanique de mon travail, photographiant ses mouvements douloureux. Soudain la petitebascula en avant, son visage plaqué dans la poussière. Mon champ de vision étant limité à celui de mon téléobjectif, je n'ai pas tout de suite remarqué le vol des vautours qui se rapprochaient, jusqu'à ce que l'un d'eux se pose, apparaissant dans mon viseur. J'ai déclenché, puis j'ai chassé l'oiseau d'un coup de pied. Un cri montait en moi. J'avais dû parcourir 1 ou 2 kilomètres depuis le villageavant de m'écrouler en larmes. »



Le New York Times publia le cliché quelques mois plus tard, il fut immédiatement repris par l'ensemble des grands journaux à travers le monde. Le succès de la photo aidant, le photographe reçu le prix Pulitzer en avril 1994.



Description : La photographie de Kevin Carter nous montre une scène poignante d’un enfant mourant de faim, recroquevillé, têtebaissée vers le sol, essayant de se lever… Juste derrière, est posté un vautour qui guète l’enfant émacié, à seulement quelque pas, attendant patiemment sa mort…
Le paysage est une terre aride, rougeâtre, parsemée de brindilles sèches. L’arrière plan est flou, ce qui permet de mettre en évidence les sujets de la photo, que sont l’enfant (sur lequel le point est fait) et le vautour. Il y a uncontraste fort entre l'enfant, le vautour et l’environnement. Les 2 sujets principaux sont très sombres (le noir de la peau et le noir du plumage) alors que le paysage arbore des teintes plutôt claires. L'auteur a utilisé un angle de vue classique, face au sujet. Mais le photographe était probablement baissé, afin de se mettre au même niveau que celui ou se trouvent les sujets de la photographie. Larelation de proximité entre le spectateur et la scène s’en trouve renforcée.



Analyse : Il y a évidemment la figure de l’enfant, synthétisant toute l’horreur de ces êtres humains livrés à eux-mêmes et mourant de faim. Il y a aussi le cadre désertique, aride et sans vie. Mais il y a surtout la présence du vautour, avec toute la symbolique de la mort, du charognard qui guette la fin d’une...
tracking img